Cimetière américain de Normandie (3/4) : Le point sur l'arrosage

Publié le 8 juillet 2022 à 12h00

Catégorie : Pratiques

Dans cette troisième vidéo sur la maintenance du cimetière américain de Colleville-sur-Mer, Olivier Gassion, le responsable opérationnel et technique, présente la gestion de l’eau du site avec le recours notamment à la fertirrigation.

Bien que situé en Normandie, une région connue pour sa pluviométrie importante, le cimetière nécessite de plus en plus d’eau pour son arrosage. La faute au réchauffement climatique selon Olivier Gassion, le responsable opérationnel et technique à l’American Battle Monuments Commission (ABMC). Heureusement, son système d’arrosage automatique performant lui permet de moduler les apports au plus près des besoins du gazon.

Rénové en 2002, le système d’arrosage automatique du cimetière américain de Colleville-sur-Mer compte plus de 1800 arroseurs avec électrovannes incorporées, le tout piloté par le logiciel de gestion centralisée Linx de Toro. Relié à une station météo, il permet de compenser quotidiennement l’eau qui s’est évaporée.

Les équipes d’Olivier Gassion pratiquent en outre lafertirrigation, qui permet d’apporter l’engrais avec l’eau d’arrosage. Outre le fait que cela éviter de passer avec de gros épandeurs d’engrais au milieu des croix, cette pratique autorise un apport plus fin et régulier d’éléments nutritifs au gazon.

Le cimetière utilise au total entre 20 000 et 30 000 m3 d’eau par an : cela englobe l’arrosage du gazon mais aussi le nettoyage du matériel d’entretien et les sanitaires utilisés par les visiteurs. L’eau provient d’un forage qui puise l’eau sous le niveau de la mer à 80 mètres de profondeur. Deux bâches permettent de stocker 600 m3 d’eau chacune. Un réseau de 15 km de canalisations distribue l’eau sur l’ensemble du cimetière.

Retrouvez les autres épisodes :

Episode 1 :Un sol sportif engazonné un peu particulier

Episode 2 :Un gazon piétiné 363 jours par an

Visitez nos
autres sites