Cimetière américain de Normandie (2/4) : Un gazon piétiné 363 jours par an

Publié le 1 juillet 2022 à 05h00

Catégorie : Pratiques

Vous découvrirez dans ce second épisode la particularité de l’entretien d’un gazon piétiné 363 jours sur 365 par des milliers de personnes. La pelouse fait ainsi face à des problématiques similaires à celles que rencontrent les intendants de terrains de sport engazonnés. Olivier Gassion, le responsable opérationnel et technique, a mis en œuvre différentes solutions comme le recours à une pelouse hybride sur certaines zones. Il évoque aussi le Zéro Phyto.

 

Le cimetière américain de Colleville-sur-Mer, d’une superficie de 70 hectares, a été bâti au-dessus de la plage d’Omaha Beach sur d’anciennes pâtures. Le sol est donc composé majoritairement de terre végétale, au-dessus d’un sol argilo-calcaire avec un dalle de roche calcaire affleurante à certains endroits. Il est par ailleurs soumis à un vent marin asséchant.

L’objectif d’Olivier Gassion, le responsable opérationnel et technique à l’American Battle Monuments Commission (ABMC), est donc de trouver un équilibre entre ces différents paramètres pour obtenir un résultat satisfaisant toute l’année. Cette tâche s’est encore complexifiée avec l’interdiction des produits phytosanitaires.

Il revient dans cette seconde vidéo sur les spécificités du sol et la mise en place du zéro phyto :

Retrouvez le premier épisode : Un sol sportif engazonné un peu particulier

Visitez nos
autres sites