Salonvert 2022 : Sportee, le robot désherbant d’IC Green

Publié le 21 septembre 2022 à 11h46

Catégorie : Actualités

L’entreprise iséroise IC Green a présenté son robot de désherbage Sportee lors de Salonvert 2022. Ce dernier vient d’entrer en phase d’industrialisation.

Christophe Blondiaux et David Weber (de gauche à droite) posent avec le robot Sportee.

Après trois années de recherche et d’expérimentation, l’entreprise IC Green touche au but et a présenté à Salonvert 2022 son dernier prototype de robot désherbant Sportee. L’idée est simple : avoir un robot qui repère les adventices sur les terrains de sport et les éradique mécaniquement.

Un projet co-construit

La machine de 85 kg est le fruit d’une réflexion collective sur un désherbage vertueux, sans produit phytosanitaire. L’Olympique Lyonnais et son Ground Manager Emmanuel Bonningue, le golf de Bresson (Isère), des distributeurs et des utilisateurs paysagistes ont participé à la conception du robot. Après plusieurs prototypes réussis, la chaine de production a été lancée.

 

Une caméra et trois outils étrilles pour une action localisée

A l’avant du robot se trouve une caméra haute définition qui va scanner en temps réel le terrain. Il va découper sa zone de scan en trois parties, chaque partie correspondant à un outil de type étrille piloté de façon individuelle à l’arrière. 

 

La caméra positionnée à l’avant du robot scan le terrain en 3 parties.

Cette caméra est couplée à une intelligence artificielle programmée pour repérer la mauvaise herbe dans le gazon. Elle sait différencier la graminée de l’adventice. Chaque fois qu’une adventice est détectée et située, l’outil arrière correspondant à la zone de l’adventice va s’enclencher.

Toute la subtilité du robot se retrouve dans son système étrille. Ce dernier va exfolier la mauvaise herbe uniquement, sans gratter le sol, simplement en l’effleurant. « On ne détruit pas la graminée. On ne détruit que la mauvaise herbe contrairement à une herse étrille. Lorsque la caméra détecte l’adventice, elle ne fait descendre l’outil qu’à l’endroit précis où elle a été localisée. Le type d’étrille que nous avons, leur disposition, leur nombre et leur vitesse de rotation font que le gazon va seulement vaciller tandis que les feuilles de l’adventice vont être coupées », précise David Weber, fondateur et CEO d’IC Green.

Sportee est doté de 3 outils étrilles à l’arrière.

Prise en main et sécurité

Pour utiliser le robot, il faut passer par l’interface sur tablette et entrer les coordonnées GPS du terrain. Une fois le robot mis sur le terrain, celui-ci va récupérer les coordonnées RTK afin d’avoir une précision de travail au centimètre près. Dès lors, le robot va déterminer le chemin optimal pour passer à l’action.

« Un robot fait un terrain de football complet en 3 h en moyenne. L’autonomie du robot a été dimensionnée de façon à ce qu’un robot puisse faire 2 terrains par jour. Ce qui correspond à 6-8 h d’autonomie. En moyenne, le coût à l’hectare est de 80€ », poursuit David Weber.
Rendez-vous l’année prochaine pour découvrir le design final de Sportee !

Visitez nos
autres sites