Marcoussis : La rénovation des terrains est lancée

Publié le 16 mai 2022 à 05h00

Catégorie : Actualités

Des travaux de rénovation des terrains sont en cours au Centre National de Rugby de Marcoussis.

Le Centre National de Rugby de Marcoussis, le centre d’entraînement du XV de France, est actuellement en rénovation comme l’indique Alexandre Serveau, l’intendant du CNR depuis 2009, dans une vidéo publiée sur son compte LinkedIn. On y voit une opération de scalpage sur l’un des deux terrains hybrides du CNR, qui compte en tout six terrains (deux avec la technologie hybride AirFibr, deux sur substrat terre-sable et deux en synthétique).

« Nous réalisons généralement cette opération chaque année sur les terrains hybrides car ils sont utilisés par toutes les équipes. Malheureusement, il n’avait pas été rénové depuis deux ans et les joueurs n’avaient pas les meilleurs appuis. Etant très proche du staff du XV de France, nous avons convenu de mettre en place ces opérations préconisées également par Natural Grass. La particularité c’est que le XV de France a deux échéances à préparer avec le Tournoi d’Automne et les VI Nations », nous confie Alexandre Serveau.

« Les travaux vont durer une semaine. Nous faisons une opération de scalpage en deux passages« , explique Alexandre Serveau. « Le premier passage permet d’extraire le feutre et, après, nous effectuerons un décompactage. Nous allons faire un apport de 60 tonnes de sable puis un semis en 4 passages à raison de 7,5 g/m2 par passage« , précise-t-il. Ils utiliseront un mélange 3ray-grassqui est entré dans sa période de repos végétatif. « On ne maîtrise pas la pousse du gazon dans cette période. Après les opérations, on fera une fertilisation« , ajoute l’intendant.

Le terrain sera fermé pendant 10 semaines et les travaux sur le second terrain hybride démarreront en août. Les Bleus ne pourront donc pas s’entraîner au camp de Marcoussis pour les semaines à venir.

A noter qu’ils ne s’y entraineront pas non plus pour la préparation de la Coupe du Monde 2023. Claude Atcher, le Directeur Général de laCoupe du Monde2023, justifie ce choix : « Il était important pour qu’il n’y ait pas d’ambiguïté, ni de contestation sur les performances de l’équipe de France de la mettre dans les mêmes conditions de préparation que les autres 19 participants.Les installations de Marcoussis étant d’un niveau plus élevées que les autres camps de base, nous avons décidé de ne pas autoriser les Bleus à y rester pendant la compétition« . Une décision très fair-play.

Lucas Sanseverino

Visitez nos
autres sites