Pas de traitement maladie depuis plus de 20 ans à l'Hippodrome d’Aix-les-Bains

Publié le 7 octobre 2021 à 05h00

Catégorie : Pratiques

Troisième et dernière partie de l’interview de Philippe Sache, responsable du service Parcs et sport de la ville d’Aix les Bains, qui nous a parle de différentes thématiques qui touchent la profession.

Nous avons rencontré Philippe Sache, responsable du service Parcs etsportde la ville d’Aix les Bains, qui nous présentait dans une première partie « l’hippodrome : une structurepluridisciplinaire » et « la gestion raisonnée des pistes de l’Hippodrome d’Aix-les-Bains » dans une seconde partie.

Dans cette troisième et dernière partie, lerégisseur de piste revient la rénovation de son système d’arrosage depuis que l’hippodrome reçoit des courses Premium encadrées par France Galop.

Créé en 1883, l’hippodrome a été fondé sur un sol préparé à cette occasion et pour recevoir de tels événements mais il est irrégulier. Certaines zones sont glacières et le sol ne réagit donc pas de la même manière et a des besoins différents.

Au niveau des maladies, Philippe Sache n’a pas fait de traitement chimique depuis 20 ans. En vue de la Loi Labbé, le régisseur de piste ne cache pas que c’est une question délicate à cause des décisions municipales.

Pour finir, il explique qu’il est difficile de trouver des personnes voulant effectuer cette profession trop peu connue sur les hippodromes à son sens.

redaction.gsph24atprofieldevents.com (Lucas Sanseverino)

Visitez nos
autres sites