Le Golf & Country Club de Bossey labellisé médaille d'argent au Programme Golf pour la Biodiversité

Publié le 16 avril 2021 à 05h00

Catégorie : Actualités

Nous avons rencontré Alain Aupècle, l’intendant du Golf & Country Club de Bossey, pour une interview exclusive. Dans cette première partie, il revient sur son parcours personnel et sur l’entretien du parcours de golf avec son équipe de greenkeepers.

Le parcours duGolf & Country Club de Bossey, situé au pied du Salève et proche de Genève,a été inauguré en 1985. Aujourd’hui, une équipe de 8 greenkeepers permanents soutenue par 3 greenkeepers saisonniers entretiennent le parcours sur un site pédoclimatique assez sensible pour maintenir du gazon car il exposé soleil couchant, où le soleil arrive tardivement le matin. Le parcours a la particularité d’avoir beaucoup de mélanges minéraux avec le gazon en raison de sa situation au pied d’une montagne calcaire, ce qui rend son entretien difficile comme l’explique en détaill’intendant dans cette vidéo.

Alain Aupècle revient également sur ses fonctions au sein de l’AGREF, essentielle selon lui, aux côtés d’Ecoumène, pour accompagner le travail des greenkeepers face aux nouvelles contraintes auxquelles ils sont confrontés.

Le greenkeeper revient ensuite sur cette année très difficile en raison d’une fréquentation exacerbée de la part des golfeurs, qui lui laisse peu de temps pour réaliser des opérations mécaniques. D’autant qu’ils ne comprennent pas vraiment l’importance de ces opérations mécaniques. L’équipe d’entretien a toutefois réalisé ces derniers jours un défeutrage, un sablage (3 litres/m2) et un décompactage sur les départs et avant-green et prépare dans les prochains jours des opérations mécaniques importantes de régénération du gazon sur les greens. Sur les fairways,un défeutrage, un sablage et peut-être un décompactage sont prévus en mai. Cela s’effectue à cette partie de l’année car d’importantes gelées touchent encore le parcours et le gazon est encore en dormance.

Son parcours étant situé en bordure d’une zone classée Natura 2000, Alain Aupècle s’est rapproché du Syndicat Mixte du Salève afin de préserver et développer cette montagne en intégrant le programme « Les corridors biologiques » qui permet de favoriser les continuums, qu’ils soient animal ou végétal. Le greenkeeper recense dans un inventaire des données faunistiques, floristiques et des zones humides pour voir comment préserver et développer cette biodiversité.

Sur son site internet, il est expliqué que « l’inventaire de la faune et de la flore du golf a été réalisé entre 2013 et 2015 par des spécialistes : 306 espèces de plantes dont 2 sont rares, 103 espèces d’invertébrés (insectes et autres) dont 5 sont remarquables. 60 espèces d’oiseaux dont 10 sont menacées et 16 espèces de mammifères dont 4 sont menacées. Ce sont les milieux boisés, humides et rocheux qui accueillent le plus d’espèces remarquables.« .

Des plans d’actions sont mis en place pour attirer et développer la faune et la flore comme des pratiques plus écologiques, des fauches tardives ou encore l’intégration du golf au « Programme Golf pour la Biodiversité » de la Fédération Française de Golf où le Golf de Bossey a été labellisé médaille d’argent il y a un mois.

redaction.gsph24atprofieldevents.com (Lucas Sanseverino)

Visitez nos
autres sites