Les 48h du Gazon Sport Pro : une 4ème édition très satisfaisante

Publié le 3 décembre 2021 à 06h00

Catégorie : Actualités

Les mercredi 24 et jeudi 25 novembre derniers a eu lieu la 4ème édition des 48h du Gazon Sport Pro. Lors de cet événement, tous les acteurs de la filière gazon sport pro se retrouvent et peuvent assister à de nombreuses conférences et tables rondes sur des thématiques.

Les mercredi 24 et jeudi 25 novembre derniers a eu lieu la 4ème édition des 48h du Gazon Sport Pro. Un événement attendu où tous les acteurs de la filière gazon sport pro se retrouvent pour échanger, partager leur expérience, découvrir des produits et assister à de nombreuses conférences et tables rondes sur des thématiques. La plupart ne s’étaient pas revus depuis fin 2020 et le début de la pandémie, cet événement a donc recréer un lien entre les différents participants.

Cette 4ème édition a été très positive sur tous les points.

Tous d’abord, 2145 visiteurs sont venus sur l’événement soit 30% de plus que la dernière édition et ce, malgré la pandémie.

Le nombre d’exposants a lui aussi connu une hausse puisque qu’il y a eu 98 exposants contre 76 en 2019

Tous les anciens partenaires de l’événement se sont réengagés : l’Agref, Ecoumène, Bluegreen, la Ligue Nationale de Rugby etFrance Galop et quatre nouveaux partenaires, la Ligue Professionnelle de Football, l’Association des Directeurs de Golf de France (ADGF) Golfy, et Open Golf Club les ont rejoints pour encore faire grandir ce rendez-vous professionnel dans l’intérêt de tous.

Une dizaine de conférences et de tables rondes ont été animées par des experts durant ces deux journées sur des thématiques actuelles de la filière comme la gestion de l’eau, le zéro phyto ou encore le changement climatique.

Les participants des 48h du Gazon Sport Pro ont notamment assisté à une conférence sur La loi Labbé pour les terrains de sport pro, avec la présence exceptionnelle du Sénateur Joël Labbé, à l’origine de la loi Labbé, visant à mieux encadrer l’utilisation des produits phytosanitaires sur le territoire.

Ensuite, Amandine Singla et Emmanuel Steinmann, deux membres ministères des sports et de la transition écologique, ont explicité comment ces deux ministères ont travaillé ensemble pour mettre en application cette loi.

Enfin, le sénateur Labbé s’est expliqué avec Gérard Rougier, Rémy Dorbeau, Julien Benoît, Christophe Gestain et Mathieu Vincent représentant les quatre instances sportives (golf, football, rugby et hippisme) avant de répondre aux questions du public.

Cela a permis de mettre en place un dialogue entre les acteurs de terrain, les ligues professionnelles, les fédérations sportives et les politiques dans le but d’aller dans la même direction en trouvant des solutions communes.

Ensuite, plusieurs tables rondes se sont enchainées visant à montrer « quelques solutions à court et moyen terme « 0 phyto » sur les terrains de sport pro » avec plusieurs thématiques comme les travaux mécaniques, la recherche variétale, la conversion de flores, les produits de biocontrôle, la fertilisation, le label Biodiversité et le réseau d’épidémio-surveillance. Ces tables rondes ont été animées par différents experts présentant leur retour d’expérience tels que Michel Gaudillère, Christophe Galbrun, Gianni Casini, Filippo Lulli, Rémy Dorbeau, Simon Valmy, Benoit Falgayrac, Alain Aupècle ou encore Sylvianne Villaudière.

Un ressenti général très positif des visiteurs et des exposants en ce qui concerne l’ensemble de l’événement a été s’est fait entendre.

L’engouement créé par certains sujets comme le réchauffement climatique présenté par Jean-François Berthoumieu, la gestion de l’eau présentée par Pierre-Alain Madelaine et Gérard Boudon ou encore le zéro phyto ont montré que la profession est changeante et que, malgré les quelques solutions déjà mises en œuvre, un travail d’investigation et de recherche pour recourir à de nouveaux procédés est plus qu’important.

Parmi ces nouvelles solutions, on retrouve par exemple les robots de tontes dont Jean-Paul Roussennac, Alexandre Grudet et Xavier Laude ont montré l’intérêt pour le gazon sport pro.

Les spectateurs ont pu également découvrir en détail les nouveaux outils de mesure de la qualité des gazons sur les parcours de golf, les hippodromes et les stades grâce à des outils dont certains ont été présentés par Jan Stryckers, Arnaud Madier, Paul Armitage, François Brouillet et Lucien de Colbert.

L’avenir dépend également de la qualité professionnelles des nouveaux intendants et des greenkeepers formés dont les nouvelles contraintes sont placées au cœur de l’enseignement. L’intendant Nobert Amblard et les formateurs Didier Chinot et Olivier Grelin, sont venus mettre en avant l’importance des formations dans la filière.

Toutes les conférences et les interviews post-conférences seront visibles dans les semaines à venir sur Gazon Sport Pro H224.

redaction.gsph24atprofieldevents.com (Lucas Sanseverino)

Visitez nos
autres sites