Toulouse FC : trois substrats différents au centre d'entraînement

Le Toulouse Football Club va bénéficier de plusieurs terrains avec trois substrats différents pour permettre aux joueurs de s'adapter aux différentes technologies présentes en France. Stéphane Cazabat, intendant du Stadium de Toulouse, nous donne dans cette vidéo toutes les informations sur les travaux en cours au centre d'entrainement. 

Article réservé aux membres Le Club

L'année dernière, la Métropole de Toulouse a décidé d'investir sur les terrains d'entraînement du Toulouse Football Club pour répondre à l'exigence des joueurs. Au total, les joueurs du TFC bénéficieront de quatre terrains avec différentes technologies. 

Stéphane Cazabat, intendant du Stadium de Toulouse et du centre d'entrainement, nous présente la réfection de ces terrains et de la technologie employée pour chacun d'eux. Parmi les différents substrats, nous retrouvons un terrain en 100% terre-sable avec un nouveau système d'arrosage et de drainage. En ce moment et depuis le lundi 14 février, un terrain est en rénovation. Il sera muni de la technologie AirFibr comme c'est le cas sur le terrain honneur du Stadium de Toulouse et d'autres terrains de Ligue 1 et de Ligue 2. Le nouveau terrain sera praticable cet été à la fin de la saison. Sur la plaine de jeu, il y a deux terrains tuftés sur substrat renforcé qui sont réservés à l'équipe professionnelle depuis juillet 2021. Les zones de but, très exploitées, bénéficient de rampes de luminothérapie pour régénérer rapidement le gazon. L'arrosage est pompé directement dans la Garonne.

Le choix d'utiliser ces différentes technologies permettra aux joueurs de Toulouse Football Club de s'adapter à n'importe quelle technologie lorsque qu'ils seront en déplacement.

Au niveau de l'entretien, les opérations mécaniques vont se ressembler, ce qui ne devrait pas changer le quotidien des équipes de Stéphane Cazabat. Il y aura cependant, trois plans de fertilisation différents. Il y aura un référent par terrain. 

redaction.gsph24atprofieldevents.com (Lucas Sanseverino)

 

Sur le même thème