Stade Brestois : Une nouvelle enceinte plus moderne mais de capacité identique

Dans les tuyaux depuis plusieurs mois, le projet d’un nouveau stade brestois se veut raisonnable avec une capacité identique au stade existant.

Souvent, lorsque l’on pense à un nouveau stade, on pense à davantage d’affluence, davantage de spectateurs. En 2012, avec la MMA Arena, Le Mans passe de 17 000 places à 25 000. L’Olympique Lyonnais voit sa jauge passer de 35 000 à 60 000 places en 2017, Bordeaux de 33 000 à 42 000 places. A Brest, le projet est de changer de domicile pour passer de 15 000 places à…15 000 places. 

 

Une jauge raisonnable pour un meilleur remplissage


Le projet de la future enceinte est porté par les deux frères co-présidents du SB29 : Denis et Gérard Le Saint. Elle devrait remplacer le centenaire stade Francis Le Blé à l’horizon 2026. Le 29 juin, le conseil métropolitain a approuvé deux délibérations dans l’optique de la réalisation de ce projet d’initiative privée comme le révèle La Gazette des communes. 


Avec une jauge de 15 000 spectateurs, les deux présidents visent un taux de remplissage à 95 % en Ligue 1 et 70 % en cas de descente. Le projet, estimé à 85 millions d’euros sans les travaux d’aménagement public connexes pris en charge par Brest Métropole, prend mieux en compte l’environnement que le projet présenté en 2018, avec seulement 18 % de surfaces imperméabilisées (contre 65 précédemment) et l’installation sur les toits de panneaux photovoltaïque (8000 m²) et de mâts éoliens. 
 

 

Sur le même thème