Arrêt des travaux au stade de Chambly

Publié le Mercredi 05 mai 2021 à 08:00

La "saga" continue concernant l'avancée des travaux du nouveau stade de Chambly et cette fois-ci, le tribunal a de nouveau décidé de l’arrêt des travaux.

FC_Chambly.png

Un nouveau tournant dans la construction du stade du FC Chambly, puisque le tribunal de Senlis a décidé d’arrêter les travaux. La ville de Chambly veut faire appel. Cette décision a été prise car le tribunal a considéré que l’autorisation préfectorale de reprise des travaux du 18 mars dernier a été faite de façon illégale. C'est l’association pour l’aménagement de la Vallée de l’Esches (AAVE) qui s'oppose à la construction du nouveau stade car elle se défend en disant qu’aucune étude sur l’impact environnemental n’a été menée pour l’extension du projet initia. Si aucune nouvelle autorisation environnementale n'est donnée pour la construction du stade situé sur les rives de l’Esches, les travaux ne pourront pas continuer. 

Rappelons que Chambly évolue cette année au Stade Pierre Brisson de Beauvais pour ses matchs à domicile puisque son stade initiale, le Stade des Marais, n’était pas aux normes pour le football professionnel. En ce qui concerne le substrat du nouveau stade, le club avait opté pour la technologie hybride SIS Grass distribuée par la société Sparfel dont le tuftage sera assuré par Global Stadium Development. Le club a également refait les nouveaux terrains d'entrainement comme nous vous en parlions dans cet article avec la technologie hybride HybridGrass de Hatko Sports Technologies. C'est l'entreprise Loiseleur qui a été en charge des travaux du centre d'entrainement.

En attendant, le FC CHAMBLY - OISE évolue sur le Stade Pierre-Brisson, en système hybride AirFibr, à Beauvais avec les deux clubs élites locaux : l'AS Beauvais Oise (National 3) et le Beauvais Rugby Club XV (Fédérale 2).

Le FC Chambly qui espérait prendre possession de son nouveau stade de 4.500 places en janvier 2020, pourrait bien ne pas y jouer avant longtemps : le club est actuellement avant-dernier de Ligue 2 et risque de descendre à l’issue de la saison. «Cette décision fera l’objet d’un appel et conduit à engager sans délai les opérations de sécurisation et retrait du chantier pour les entreprises. Les opérations de régularisation administrative du projet, à la suite de la décision du Conseil d’État, avaient déjà été engagées, en accord avec les autorités préfectorales». «La collectivité reste pleinement mobilisée, avec l’ensemble de ses partenaires, pour mener à son terme ce chantier qui répond aux attentes de plus de 600 jeunes licenciés du FC Chambly-Oise ainsi qu’à son équipe première», explique le cabinet du maire de Chambly David Lazarus à nos confrères d'Oise Hebdo.

redaction.gsph24atprofieldevents.com (Lucas Sanseverino)