Un biofongicide pour le traitement préventif des maladies

Publié le 5 février 2020 à 08h00

Catégorie : Pratiques

Parmi les premiers produits de biocontrôle ayant obtenu une homologation, Mycostop, du groupe Lallemand, permet de lutter contre les champignons pathogènes grâce à une colonisation rapide de la rhizosphère.

Dans une précédente vidéo, Martin Trescazes (Groupe Lallemand), accompagné de Ludovic Faessel (Compo Expert), évoquait l’essor promis à l’utilisation de biostimulants et de produits de biocontrôle par les professionnels du gazon de sport, sous réserve qu’ils bénéficient d’une homologation de l’Anses.

Le groupe Lalllemand a justement obtenu l’inscription de son fongicide biologique, Mycostop, sur la liste des produits phytosanitaires de biocontrôle du Ministère de l’Agriculture.

Se présentant sous la forme d’une poudre mouillable, ce biofongicide à usage préventif pour le traitement des maladies estivales et hivernales est constitué à partir de souches de bactéries Streptomyces K61, naturellement présentes dans les tourbes de sphaigne. Son action fongicide intervient à deux niveaux : en instaurant une compétition spatiale et nutritionnelle avec les champignons pathogènes du sol par une colonisation rapide de la rhizosphère et détruisant les parois cellulaires des pathogènes par la sécrétion d’enzymes.

Utilisable de préférence entre mars et octobre, à raison de quatre applications par an maximum, ce biofongicide doit toutefois être utilisé en amont des périodes à risque. Il s’applique par pulvérisation à raison de 0,4 Kg/ha dilués dans 500l d’eau. L’aspersion doit être suivie d’un arrosage de 2 à 5 mm.

redaction.gsph24atprofieldevents.com (Idir Zebboudj)

Visitez nos
autres sites