Travaux de régénération en cours sur la pelouse du stade d'Ornano

Publié le 17 juin 2021 à 05h00

Catégorie : Actualités

Des travaux sont en cours depuis quelques jours pour régénérer le gazon hybride du stade Michel d’Ornano.

Depuis le 17 août 2018, le Stade Malherbe de Caen, possède une pelouse hybride SIS GRASS, réalisée par la société Sparfel. Dixième du championnat des pelouses de Ligue 2 BKT cette saison avec une moyenne de 16,46, le Stade Malherbe Caen a fait le choix de régénérer la pelouse du stade Michel d’Ornano pendant cette trêve estivale pour être réutilisable le 18 juillet.

A cet effet, pour arriver à une pelouse en parfait état, les équipes de Sparfel, également en charge des travaux de maintenance chaque année, réalisent un scalpage à l’aide d’une fine lame qui vient ensuite nettoyer le terrain en surface des résidus organiques et autres déchets mineurs qui pourraient s’y trouver.

Une fois la structure synthétique remise au propre, du sable est ajouté pour assurer une bonne platitude du terrain. Après avoir respecté ces étapes, il ne reste plus qu’à semer le nouveau gazon et l’arroser.

Cette opération mécanique annuelle à bien l’air de rassurer Thierry Chevalier, stadium manager du Stade Malherbe de Caen qui explique que « L’investissement nous a permis de passer un cap énorme et l’on s’en félicite. Le système de chauffage installé sous la pelouse ainsi que le dispositif de luminothérapie nous ont permis d’avoir un terrain de très bonne qualité sur l’ensemble de la saison. Désormais, ni l’eau ni le gel n’empêchent les joueurs de pratiquer leur sport dans de bonnes conditions ».

Quentin Planchard, référent Stade d’Ornano pour Sparfel, explique à nos confrères de France Bleue :

 » On la tond tous les jours en période estivale. Plus on va la tondre, plus elle va être belle et plus on va ce qu’on appelle « taller ». Cela permet d’avoir une meilleure densité et un meilleur tapis pour jouer.Quand il pleut beaucoup, il y a un drainage parfait parce que la goutte d’eau tombe sur le gazon et suit le brin synthétique pour aller jusqu’au drainage pour être évacué dans les eaux usées du complexe. »

redaction.gsph24atprofieldevents.com (Amadou MounirouBalde)

Source : SMC.fr etFrance Bleue

Crédit photo :© Radio France-Olivier Duc

Visitez nos
autres sites