[VIDEO] Stade Marcel-Verchère : Comment entretenir une pelouse qui supporte deux disciplines très différentes ?

Publié le 17 avril 2019 à 13h31

Catégorie : Pratiques

Aurélien Belville, Greenkeeper du Stade Marcel-Verchère de Bourg-en-Bresse, nous raconte comment il gère l’entretien du terrain qui accueille l’Union Sportive Bressane Pays de l’Ain (USBPA) en Pro D2 et le Football Bourg-en-Bresse Péronnas 01 (FBBP 01) en National. 

Depuis 2015, avec la montée duFootball Bourg-en-Bresse Péronnas 01 (FBBP 01)enLigue 2,le Stade Marcel-Verchères’est vu accueillir deux disciplines très différentes puisqu’il s’agit à la base de l’antre de l’Union Sportive Bressane Pays de l’Ain (USBPA), actuellement enPro D2. Deux pratiques donc très différentes qui donnent du fil à retordre àAurelien Belville, le greenkeeper du stade. Il nous présente les divergences qu’il y a entre le rugby et le football concernant l’entretien de la pelouse. Ilprésente également les difficultés que cela peut engendrer tout au long de la saison.

Ces différences se font remarquer dans un premier temps au niveau de la tonte. Le football est plus exigeant car le ballon doit bien rouler. Cette discipline requiert une tonte par match. Quant aurugby, une préparation est effectuée la veille afin d’obtenir un peu plus de feuilles le lendemain permettant d’obtenir un gazon qui tient mieux lors du match.

La cohabitation de ces deux disciplines contraint la pelouse à supporter unmatch par semaine. Ces deux disciplines vont causer des dégâts qui restent tout de même comparables. Les divergences sont localisées notamment sur l’ensemble de surfaces de réparation concernant le football. Du côté durugby, les dégâts se situent surtout aux40 mètres, dans l’axedu terrain, où il y a eu d’importantesmêlées etrucks.

Visitez nos
autres sites