[Revue de presse] Des pédiluves à Geoffroy-Guichard

Publié le 30 août 2018 à 10h15

Catégorie : Actualités

Histoire d’éviter tout risque de contamination par la pyriculariose, les gestionnaires du stade de l’AS Saint-Étienne prennent le maximum de précautions…

Bien que les températures aient baissé de quelques degrés, c’est toujours le branle-bas de combat pour les intendants des terrains de Ligue 1, à l’instar de l’équipe œuvrant à Geoffroy-Guichard. Comme le relate France Bleu Saint-Étienne Loire, le gazon stéphanois a échappé à la pyriculariose estivale, moyennant quelques mesures préventives : « Pour passer cette période de fortes chaleurs le moins mal possible, on s’est beaucoup investi (…), explique à France Bleu José Machado, responsable technique au stade Geoffroy Guichard. On a essayé de ventiler, on a essayé de protéger avec des voiles d’ombrage de plus de 1 000 mètres carrés accrochés par des câbles. » Durant la période de sécheresse, les températures à la surface du couvert végétal ont pu dépasser les 40°C…

Pour autant, José Machado et les quatre jardiniers de Geoffroy-Guichard sont toujours sur le qui-vive, car si les modes de propagation de la pyriculariose n’ont pas encore livré tous leurs secrets, deux précautions valent mieux qu’une ! C’est pourquoi Saint-Étienne Métropole, qui gère Geoffroy-Guichard, a décidé la mise en place de pédiluves, afin que les chaussures des joueurs de l’ASSE (qui ont joué à l’extérieur sur des terrains touchés par la pyriculariose) ne présentent pas de risque potentiel de contamination.

Source : France Bleu Saint-Étienne Loire

Visitez nos
autres sites