Le Golf de Chiberta menacé par des espèces exotiques invasives

Publié le 13 décembre 2020 à 06h00

Catégorie : Actualités

 Pour le 5ème épisode de sa série de reportages sur l’entretien des parcours de golf, la Fédération Française de Golf (FFG) s’est rendue sur le Golf de Chiberta à Anglet avec Patxi Ithurry, le greenkeeper, pour parler de la flore dunaire présente sur le parcours menacée par des espèces exotiques invasives.

La Fédération Française de Golf (FFG) s’est rendue à Anglet sur le Golf de Chiberta avec PatxiIthurry, le greenkeeper, pour le 5ème épisode de sa série de reportages sur l’entretien des parcours de golf. Le greenkeeperparlede la flore dunaire présente sur le parcours qui estmenacée par des espèces exotiques invasives.Les équipes d’entretien du parcours travaillent sur l’expansion de la flore dunaire sur des zones envahies par des espèces végétales exotiques non désirablescomme les sporoboles fertiles, les paspalums, les gynériums ou encore les yuccas. Ces dernières rendent les conditions de jeu des golfeurs difficiles notamment dans les roughs au lieu de laisser place à des graminés d’exception telles que les sedums, les alyssons, les oeillets ou encore les chardons martimes sur le golf de Chiberta.
Patxi Ithurry explique que ces graminés exotiques rentrent en dormance à l’entrée de l’automne et, lui et son équipe, en profitepour extraire un maximum de graines et de pieds de plantes en surface. Cela va permettre à la flore dunaire de reprendre ses droits.
Au niveau des opérations, l’équipe d’entretien du parcours va appauvrir mécaniquement le sol en raison de la réduction de l’utilisation de produits phytosanitaires. Ensuite, un sablage est réalisé afin de redonner un substrat favorable au développement de la flore dunaire.
Cette dernière s’étend sur 3.5 hectares et l’objectif est d’atteindre 8 hectares.

redaction.gsph24atprofieldevents.com (Lucas Sanseverino)

Source :Fédération française de golf

Visitez nos
autres sites