Gestion de l'eau : Partenariat entre la ffgolf et l'Agence de l'eau Seine-Normandie

Publié le 22 avril 2022 à 05h00

Catégorie : Actualités

Afin de mieux gérer les ressources en eau des golfs présents dans le bassin de la Seine-Normandie, la ffgolf et l’Agence de l’eau de ce territoire deviennent partenaires pour une durée de 3 ans.

« Eau & climat », c’est le nom du partenariat que Pascal Grizot, président de la Fédération française de golf et Sandrine Rocard, directrice générale de l’agence de l’eau Seine-Normandie, ont signé jeudi 14 avril au Golf National pour une durée de 3 ans. L’objectif est de mettre en place des solutions communes pour mieux gérer les ressources en eau, s’adapter au changement climatique et préserver la biodiversité présente sur les 163 golfs situés dans le bassin Seine-Normandie

La transition écologique est l’un des trois piliers prioritaires de la FFG (article développé ICI).  » La place de l’eau est centrale et vitale pour la pratique du jeu de golf. Pour être à la hauteur des enjeux, nous veillons à repenser son usage et en faire une alliée. Nous prenons aujourd’hui l’engagement d’accélérer les actions engagées en synergie avec l’Agence de l’eau Seine-Normandie, et de les faire rayonner sur l’ensemble du territoire français », déclare Pascal Grizot.  » Nous avons 3 ans pour accélérer les efforts déjà initiés par les golfs dans un contexte d’extension de la loi LABBE aux acteurs économiques en 2025 et qui prévoit l’interdiction des produits phytosanitaires « , précise Sandrine Rocard.

250 000 m3 d’eau économisés en 3 ans

Concrètement, en plus de mobiliser les 163 golfs et sensibiliser les 300 collaborateurs répartis à l’échelle du bassin Seine-Normandie, l’accord de partenariat vise la mise en place de nouvelles actions concrètes et pertinentes. L’objectif visé est de réaliser une économie d’eau, non prélevée dans le milieu naturel, estimée à 250 000 m3 sur 3 ans et de réutiliser les eaux usées traitées (Reuse) quand cela est possible. A cela s’ajoute, la réduction de 30% de l’usage de produits phytosanitaires soit une réduction de 2,4 tonnes. Les parkings des sites présentent un potentiel de 5000 m2 de surface à désimperméabiliser. Enfin, le contrat encourage la réutilisation des eaux usées traitées (Reuse) quand c’est techniquement possible.

Des subventions importantes

A noter que les études et les diagnostics réalisés au préalable pourront être subventionnés de 50 à 70 % selon la taille des entreprises par l’Agence de l’eau Seine-Normandie. Le matériel supplémentaire d’entretien préventif des parcours (matériel de défeutrage, d’aération, de sablage, de peignage, de regarnissage) permettant d’éviter le développement de maladies et d’avoir une prédominance de graminées résistantes et de se dispenser d’usage de produits phytosanitaires peut être subventionné à hauteur de 40 à 60 % selon la taille des entreprises, tout comme le surinvestissement en matériel d’arrosage performant, à pilotage fin et économe en eau (asperseurs demi-cercle, à fonctionnement indépendant et programmable).Sans oublier la mise en conformité de l’assainissement des rejets domestiques, la gestion à la parcelle des eaux de pluie et la préservation des zones humides.

La signature du partenariat s’est déroulée au Golf National où ils ont pu visiter les installations pour une gestion de l’eau et un entretien durable du parcours.

Lucas Sanseverino

Source : site internet Ffgolf

Ndlr : Retrouvez la table ronde consacrée à la gestion des ressources en eau durant les 48h du Gazon Sport Pro, en présence de Gérard Boudon, pilote du groupe expert « eau » à laFédération Française de Golf (présent lors de la signature de la convention« Eau & climat »), Pierre-Alain Madelaine,CEO de SOISY ARROSAGE et président du Syndicat national de l’arrosage automatique (Synaa) et Patrice Therre, gérant de Novarea, un bureau de diagnostic et contrôle des sols sportif.

Visitez nos
autres sites