La pelouse du stade Charléty fait peau neuve

Publié le 2 août 2022 à 05h00

Catégorie : Actualités

Le stade Charléty a profité de la trêve estivale pour apporter quelques améliorations à son terrain avec un nouvelle ligne d’arrosage et une nouvelle pelouse. 

Après s’être déplacé à Sochaux lors de la première journée de Ligue 2 lundi, le Paris FC va retrouver le stade Charléty et une pelouse flambant neuve pour la réception de Quevilly-Rouen samedi 6 août. En marge de la reprise du championnat, plusieurs opérations ont été effectuées. Matthieu Batista, groundsmanager pour le prestataire Botanica Sport en charge de l’entretien du stade Charléty, revient pour nous sur les modifications apportées.

La réfection de la pelouse a débuté le lundi 27 juin. Dans un premier temps, le sol a été décapé à l’aide d’une machine Koro sur une profondeur allant de 2 à 4 cm. Une fois le couvert végétal scalpé, le substrat a été modifié : 240 tonnes de mélange sable/pouzzolane à 20 % ont été ajoutées sur l’ensemble de la surface avec une sableuse à épandage traînée Dakota. L’ensemble a été finement et régulièrement étalé grâce à une lame niveleuse laser.

Amélioration de l’arrosage

Une fois le sol à nue, l’équipe de Matthieu Batista a procédé à l’amélioration de l’arrosage. « Nous avons rajouté une ligne d’arrosage sur l’axe central du terrain et nous avons décalé les deux lignes existantes. Ces dernières étaient à droite et à gauche du rond central », précise le groundsman. Chaque ligne est composée de 4 arroseurs, ce qui porte le total à 12 arroseurs sur l’axe du terrain. Pour ce faire, l’équipe d’entretien a creusé une tranchée à l’aide d’une trancheuse puis créé des antennes à la mini-pelle de part et d’autre de la tranchée pour décaler les arroseurs existants. Un nouveau coffre d’arrosage, raccordé sur le réseau primaire, a également été ajouté. « Cette opération va permettre un meilleur apport en eau et un meilleur recoupement des arroseurs. Le centre du terrain était plus dur et plus sec car il y avait un manque évident d’eau », ajoute Matthieu Batista. Pour ce qui est des arroseurs, le choix s’est porté sur des Hunter I-40 qui ont une portée de 23,2 m.

Une image contenant extérieur, terrain, trottoir, rive

Une image contenant ciel, herbe, extérieur, vert

Une pelouse 100 % naturelle plaquée en pleine sécheresse

Pas de pelouse hybride à Charléty, le nouveau gazon a été plaqué. Les rouleaux de placage mesurant 30 m de long sur 70 cm de large et 20 mm d’épaisseur étaient composés en intégralité de pâturin des prés avec 40 % de Bariris, 30 % de Baronial et 30 % de Barhelene. « Pourquoi le paturin des prés ? Il a un enracinement profond et forme des stolons horizontaux (rhizomes) qui ont l’avantage de rendre le gazon très robuste et résistant au piétinement », justifie le groundsman. Le gazon de placage a été fourni par Paris Gazon en provenance des Pays-Bas.

Ces travaux estivaux sont intervenus en pleine période de sécheresse, ce qui a causé quelques complications à Matthieu Batista et son équipe, surtout lors du placage du gazon. « Le gazon a été déplaqué 24h avant sa pose et a fait le voyage en poids lourds sous de fortes chaleurs : il a subi un stress. Il fallait l’irriguer mais pas n’importe comment. Au début on a fait de petits cycles d’arrosage toutes les heures, puis on a favorisé l’arrosage le matin et la nuit. Mais la nuit il faut être prudent en période de canicule : les fortes températures de la journée et la baisse brutale de celles-ci sont facteurs de maladies cryptogamiques. L’arrosage est l’étape la plus importante et la plus difficile à gérer », estime l’intendant. Afin de favoriser l’infiltration de l’eau dans le sol, souvent sec et hydrophobe lors des fortes chaleurs, l’agent mouillant Kick Pro de Compo a été pulvérisé sur le terrain. « Utiliser un agent mouillant va permettre au gazon de modifier la tension superficielle de l’eau en favorisant l’étalement des gouttelettes. La circulation de l’eau dans le sol est améliorée : meilleure pénétration, vitesse d’infiltration plus rapide et meilleure distribution horizontale et verticale », ajoute Matthieu Batista.

Avec toutes ces améliorations, la pelouse du stade Charléty est fin prête à accueillir les matchs de Ligue 2 du Paris FC, et ce dès le samedi 6 août.

Visitez nos
autres sites