Portrait de Ian Craig, agronome chez ProPitch

Publié le 23 mars 2021 à 06h00

Catégorie : Pratiques

Ian Craig est agronome et consultant en terrain de sport pour la société ProPitch. Il a répondu à nos questions sur les tests de performance du gazon qu’il réalise.

Ian Craig, agronome chez ProPitch après avoir passé 4 ans et demi avec le STRI, l’Institut de recherche sur le gazon sportif, en Écosse. Il a également travaillédans l’industrie du golf norvégienne. Ce parcours lui permet d’apporterune riche expérience nationale et internationale à l’équipe ProPitch enayant travaillé sur les deux dernières Coupes du Monde pour le STRI et la FIFA et aussi sur plusieurs tournois de football comme celui de la Coupe d’Afrique des Nation. Ian est diplômé en science du gazon de l’Université du Central Lancashire en 2006.

Pourriez-vous vous présenter ? Sur quel projet travaillez-vous en ce moment ?

« Je suis agronome et consultant en terrain de sport pour la société ProPitch qui est la division « gazon naturel et hybride » de Sports Labs Ltd. Nous travaillons actuellement en tant queconsultants sur la construction du terrain, de la piste, etc . du nouveau Stade d’Oran (NDLR.comme nous vous en parlions dans cet article). Nous évaluons les qualités physiques, de jeu et agronomiquesdu gazon du terrainen lui attribuant un score pondéré à chaque paramètre. Cela génère à son tour un score global et une note de 1 à 5 étoilespour le terrain. C’est le même système que nous utilisons pour un certain nombre de clients de haut niveau, y compris les sites des finales de l’UEFA Champions League et de la Ligue Europa« .

Pourriez-vous nous détaillez-votre référentiel ?

« Notre système de tests, d’analyses et d’évaluations des terrains a été développé pour permettre aux intendants de les maintenir en parfait état. Nous apportons une approche innovante basée sur100 tests que nous réalisons sur trois continents.Notre référentiel comprend 18 tests répartis en 3 catégories, la qualité de jeu, la construction et la qualité de l’herbe. Comme je le disais précédemment, les résultats des tests de ces trois catégories vont nous permettre d’attribuer une note de 1 à 5 étoiles pour le terrain permettant de représenter une norme de qualité de terrain. Il n’y a pas de réussite ou d’échec mais une évaluation de la performance globale du terrain au moment des tests comme par exemple au cours des différentes saisons ou d’un événement. Des tests réguliers pendant la saison de jeu ou pré/post événements permettent de surveiller les changements dans la qualité du terrain. Tout signe de détérioration apparaîtra et donnera une indication précoce de tout besoin de mesures correctives. Si elle n’est pas cochée, la détérioration de la surface de jeu peut entraîner des dommages importants et des coûts de réparation. Le système permet à toutes les parties prenantes de planifier et de prendre des décisions éclairées concernant la construction et l’entretien du terrain ».

Quels sontces tests ?

La première catégorie repose sur la qualité de jeu où nous effectuons des tests sur l’absorptiondes chocs, la déformation de la surface en millimètre, la souplesse et sa restitution, le rebond du ballon en centimètre, son roulement en mètre, la résistance à la rotation ou encore la planéité en millimètre. La deuxième catégorie est la construction de la surface avec la « dureté » déterminée à l’aide d’un «Clegg Hammer»pour mesurer et contrôler la résistance du sol et les niveaux de consolidation pendant l’entretien du terrain. Dans cette catégorie nous mesurons également le taux d’infiltration pour mesurerla rapidité avec laquelle l’eau qui se trouve sur la surface de jeu est capable de s’infiltrer. Enfin, la troisième catégorie est au niveau de la qualité du gazon avec la couverture totale du gazon sur lesol en pourcentage, le pourcentage de graminées adventices dont lemaximum autorisé est de 25% cartoute espèce de graminées sur-ensemencées ou non désirées qui poussent peuvent concurrencerl’herbe désirée. Nous mesurons également la hauteur de la pelouse en millimètre, la profondeur de la racine en millimètre, l’aspect uniforme du gazon en pourcentage, sa couleur, les maladies et la population d’insectes et de nuisibles.

Comment communiquez-vous ensuite ces résultats avec le club ?

« Nous fournissons ensuite des rapports ProPitch auclub où ils retrouveront des données objectives etindépendantes pour permettre aux équipes de terrain de planifier les pratiques d’entretien du gazon. Nous élaborons un résumé exécutif permettant de justifier la note sur 5 étoiles pour les dirigeants de club. Nous transmettons aussi par exemple des critères de performance pour soutenir les investissements futurs, des données de comparaison permettant aux clubs de se mesurer à la moyenne de la ligue, des données de comparaison pour les clubs du même type de construction ou encoredes rapports de ligue que nous fournissions aux ligues ou aux associations pour comparer et contraster tous les terrains pourmettre en évidence des critères spécifiques de développement comme la variance de la qualité de jeu entre les terrains en gazon synthétique et naturel. »

redaction.gsph24atprofieldevents.com (Lucas Sanseverino)

Visitez nos
autres sites