Hippodrome de Dax : Les fortes chaleurs et le pythium précipitent la fin de saison

Publié le 27 septembre 2022 à 07h00

Catégorie : Actualités

L’hippodrome de Dax a pris la décision d’écourter sa saison en raison de la prolifération d’un champignon sur sa piste de galop. Les conséquences d’un été qui a été particulièrement rude dans les Landes.

Crédit photo : Philippe Salvat

Le gazon dacquois n’a pas résisté aux fortes chaleurs et à la prolifération d’un champignon début septembre. Alors qu’il restait trois réunions de courses, l’hippodrome a décidé d’écourter sa saison de galop. De quoi laisser au régisseur Aurélien Micheau le temps de soigner ses pistes pour la reprise de la saison le 1er mai.

A l’instar d’autres hippodromes, celui de Dax a payé le prix fort d’un été durant lequel le mercure s’est agité. « Nous avons eu 34 jours à plus de 35°C. Il faut remonter de nombreuses années en arrière pour avoir des chiffres pareils », indique Jean-Louis Gayan-Sourgen, président de la Société des courses de Dax. Entre juillet et août, les courses se sont enchaînées tous les 8 à 10 jours. Fin juillet, Dax récupérait la réunion de courses initialement prévue à La Teste mais délocalisée en raison de l’incendie tout proche. Une nouvelle date qui a accentué l’épuisement des pistes. Avec en plus la prolifération de pythium, la Société des courses n’a pas souhaité prendre de risque et a mis fin à sa saison.

Repartir de zéro avant l’automne

« Nous avons eu des courses qui se sont succédées entre juillet et août, sous des températures extrêmes. 48 h avant chaque journée de course, je diminuais l’arrosage, ce qui a causé un stress hydrique chez la plante. Avec le passage des chevaux, le gazon était extrêmement sollicité et affaibli », ajoute Aurélien Micheau, le régisseur des pistes. Ce dernier mettait dans un premier temps l’apparition de tâches jaunâtres sous le compte des chaleurs extrêmes avant de se rendre compte qu’il s’agissait de pythium. « Le champignon a commencé à se développer dans les zones qui n’étaient pas parfaitement arrosées », précise-t-il.

Une fois la fin de saison prématurée entérinée, Aurélien Micheau a pu rapidement s’atteler à la réfection de la piste. Des travaux qu’il souhaitait réaliser « le plus vite possible » sous la menace d’un automne potentiellement très pluvieux qui rendrait le travail des pistes difficile. « J’ai broyé intégralement la piste. J’ai d’abord fait une tonte rase à 1 cm avec plusieurs passages. Après ramassage des déchets à l’Amazone, un défeutrage a été réalisé. Puis la piste a été regarni avec du Ray-Grass RPR de chez Barenbrug le 22 septembre. Un décompactage sera fait fin octobre si les conditions le permettent », conclut-il.

En stoppant sa saison de galop le 11 septembre au lieu du 10 octobre, l’hippodrome de Dax s’est offert la sérénité de repartir sur de bonnes bases en vue de la prochaine saison qui démarrera le 1er mai.

Visitez nos
autres sites