[Green Golf Convention 10/10] « Les métiers de l'arrosage arrivent à un tournant »

Publié le 23 mars 2019 à 09h31

Catégorie : Pratiques

Dans cette dernière interview réalisée dans le cadre de la GGC, Pierre-Henri Fiard, Golf Manager France & Afrique du nord de Rain Bird, fait le constat d’une obsolescence généralisée des systèmes d’arrosage de golf en France. Pour lui, la plupart des greenkeepers n’ont pas tous les outils en main pour assurer un arrosage à la fois performant et économe en eau…

Construits à l’orée des années 90, la plupart des quelque 650 golfs français n’ont depuis jamais fait l’objet de rénovation ; leur conception est désormais dépassée, de même que les matériels utilisés, notamment au regard des exigences accrues en matière d’économies d’eau. C’est sur cet état des lieux, dressé dans le cadre d’une conférence, que Pierre-Henri Fiard, Golf Manager France & Afrique du nord de Rain Bird, s’appuie pour inciter directeurs de golfs et greenkeepers à envisager la rénovation de leurs systèmes d’arrosage.

Le pilotage de l’arrosage depuis un smartphone fait désormais partie des outils couramment préconisés. Le but : permettre aux directeurs de golf de faire des économies d’eau (et donc financières), tout en faisant gagner du temps aux greenkeepers, avec in fine la volonté de satisfaire les joueurs.

« Les greenkeepers sont des magiciens, ils font beaucoup avec très peu ». Au-delà de cet hommage, Pierre-Henri Fiard estime que les métiers de l’arrosage arrivent à un « tournant » que les greenkeepers doivent négocier au mieux. Ce « tournant » vaut aussi pour Rain Bird, qui a revu son offre en conséquence, en y intégrant commandes connectées, arroseurs intelligents, etc.

Visitez nos
autres sites