Échantillonnage minimal sur un substrat hybride avec la sonde d’humidité POGO Mini

Publié le 19 avril 2020 à 05h00

Romain Giraud poursuit son travail pendant cette période de confinement en livrant un autre dossier. Cette fois-ci il se focalise sur l’échantillonnage minimal sur un substrat hybride avec la sonde d’humidité POGO Mini.

Après avoir réalisé un dossiersur les capteurs d’humidité des sols, Romain Giraud se focalise cette fois surl’échantillonnage minimal sur un substrat hybride avec la sonde d’humidité POGO Mini. Nous avions d’ailleurs rencontréCyril Gateau, ingénieur commercial chez Hydraparts, lors de la Green Golf Convention 2019 qui nous avait présenté ce« Pogo ».

«L’agriculture de précision» ou le «greenkeeping de précision» en ce qui concerne les terrains de sports implique désormais l’utilisation d’outils technologiques complexes d’aide à la décision. Les sondes d’humidité du sol font partie de ce panel d’outils pour la bonne gestion de l’irrigation.

En pratique, l’intendant réalise de manière régulière (quotidiennement pendant la période estivale) des relevés d’humidité et estime ensuite une moyenne globale sur l’ensemble du terrain. A ce titre, l’échantillonnage et le nombre de mesures impactent de manière significative la moyenne globale estimée sur le terrain lors de chaque relevé.

Le but de cet article est d’estimer le nombre de mesures suffisantes avec la sonde d’humiditéPOGO Mini(capteurHydraprobede la sociétéStevens Water, revendue en France par la sociétéHydraparts) sur un terrain de football hybride pour obtenir une moyenne statistiquement représentative du terrain. Cette moyenne peut ensuite être utilisée avec fiabilité par l’intendant pour suivre l’évolution moyenne de l’humidité sur son terrain.

L’article est disponible en cliquant sur ce lien.

redaction.gsph24atprofieldevents.com (Lucas Sanseverino)

Source : La Clinique du Gazon

Visitez nos
autres sites