[VIDEO] Green Golf Convention 3/10 : Biocontrôle, biostimuation et prévention

Publié le Vendredi 25 janvier 2019 à 15:28

Au cours de la Green Golf Convention, Cédric Bertrand est intervenu pour souligner les intérêts des biostimulants et produits de biocontrôle, notamment en vue de limiter le recours à des traitements conventionnels.

Les termes « biocontrôle » et « biostimulation », désignent chacun une catégorie de bioproduits : les produits de biocontrôle visent à protéger la plante (l'exemple le plus connu étant les nématodes, qui permettent de lutter contre les vers blancs et gris), tandis que les produits de biostimulation protègent contre les stress abiotiques (eau, température...) et aident à la croissance de la plante (telles que les extraits d'algues).

 

Bien qu'encore peu connus, les produits de biocontrôle et de biostimulation, commercialisés par des PME, arrivent désormais sur le marché, à la faveur notamment du rachat de ces PME par de grandes multinationales du secteur (c'est surtout vrai pour les produits de biocontrôle).

 

La réglementation européenne régule de façon très stricte la mise sur le marché des produits de biocontrôle. Ce qui freine quelque peu l'émergence de produits innovants, estime Cédric Bertrand, Président de l'Académie du Biocontrôle. Tandis que pour les produits de biostimulation, la réglementation n'est pas encore homogène au sein de l'Union européenne. En France, les produits de biostimulation sont régis par la réglementation des engrais et supports de culture.

 

Pour Cédric Bertrand, ces deux catégories de produits autorisent un changement d'approche, plus axée sur la prévention, afin de mettre la plante dans les meilleurs conditions et de limiter la pression pathogène. À terme, il pourra être possible de limiter le recours à des traitements conventionnels (« voire, avec un peu de chance, de s'en passer », estime Cédric Bertrand). Attention d'ailleurs à associer correctement traitement conventionnel et produits de biocontrôle (qui reposent sur le recours à des micro-organismes), notamment par le respect de délais.