L'histoire de la création du Golf de la Chassagne

Publié le Vendredi 03 mai 2019 à 16:38

Sébastien Rance, co-gérant du Golf de la Chassagne avec son père Philippe, nous raconte l'histoire de la création de ce parcours avec les difficultés rencontrées pour mener à bien ce projet.

 

Alors qu'il sortait de ses études, un BTS de Gestion Forestière et un BAC Aménagement Paysager en poche, Sébastien Rance, actuel co-gérant du Golf de la Chassagne, s'est associé à son père Philippe qui, lui, travaillait à l'époque à l'Office National des Forêts. La genèse du projet remonte à 2002 et trouve son origine dans le fait que Philippe avait déjà créé un golf rustique de 9 trous chez son père agriculteur. Son fils Sébastien et lui se mettent à jouer au golf sur ce parcours et ont voulu vivre de cette passion. C'est ainsi qu'ils ont eu de fil en aiguille l'envie de créer un golf à eux deux, en conjuguant leurs profils, différents mais complémentaires.

Le Golf de la Chassagne et ses 9 trous sont finalement inaugurés en 2012. Mais avec ce projet, nos deux protagonistes ont dû franchir un certain nombre d'obstacles, que Sébastien Rance relate en trois grandes phases. La première fut de trouver un terrain pouvant être raccordé aux réseaux de distribution d'eau, d'électricité, à la fois proche de la ville et d'accès routiers, etc. C'est en 2006 que père et fils dénichent le terrain idéal, puisque déjà boisé de belles forêts, vallonné, avec de belles vues, des rochers, des ruisseaux où "il y avait des trous de golf déjà presque dessinés". C'est au bout d'un an, après de nombreux allers et retours entre bureau et terrain, que le plan du parcours est conçu.

La deuxième étape fut également contraignante. "Il fallait que le terrain change de destination, c'est-à-dire que le plan local d'urbanisme (PLU) de la commune devait changer, indique Sébastien Rance. Cela a été très long et il y a également eu de nombreux changements de la part des municipalités". Cette demande de changement du PLU a été faite en 2006 et obtenue six ans après, en 2012.

La troisième et dernière étape concerne l'ensemble des démarches administratives, c'est-à-dire les lois sur l'eau, les permis d’aménager et de construire, les études environnementales, la Zone Natura 2000, etc. Au total il aura fallu 9 ans de "combat" avec ces démarches administratives pour pouvoir enfin ouvrir le parcours. Sébastien ne cache pas qu'il faut "être très patient et courageux, et une fois que l'on obtient ces démarches, c'est parti..." pour réaliser un tel projet.

Aujourd'hui, ce parcours dispose désormais de 16 trous construits, dont 13 sont actuellement jouables. Mais d'ici deux mois, les joueurs pourront découvrir les trois trous supplémentaires qui ont été construits récemment.

 

Crédit Photo et Vidéo : Lucas Sanseverino