Arrosage : le golf de Cannes-Mandelieu passe à la REUT

Publié le 24 octobre 2022 à 07h00

Catégorie : Actualités

Après une vague de sécheresse et des restrictions d’arrosage importantes, les golfs français songent à l’avenir et tentent de s’adapter afin de réduire leur impact environnemental. Le golf de Mandelieu a fait le choix de la REUT.

Crédits photo : Golf Old Course

La REUT, ou plutôt « réutilisation des eaux usées traitées », est une solution de recours aux eaux non conventionnelles qui risque de faire de plus en plus d’adeptes parmi les golfs français. Après un été 2022 très difficile qui a propulsé la filière au milieu d’une tempête médiatique en raison de l’arrosage en période de sécheresse, de nombreux golfs songent à des solutions alternatives pour s’adapter à des conditions climatiques extrêmes qui risquent de se répéter chaque été.

Dans les Alpes-Maritimes, le golf Old-Course de Cannes-Mandelieu a décidé de franchir le pas. Afin d’économiser 230 000 m3 d’eau par an, un système d’arrosage basé sur la réutilisation des eaux usées traitées de la station d’épuration AQUAVIVA située à quelques centaines de mètres du golf sera installé d’ici juin 2023.

Source : golfoldcourse.com

La directrice générale adjointe cycle de l’eau à l’Agglomération Cannes Lérins précise dans les colonnes de France 3 comment la station sera raccordée à l’arrosage du golf : « Au niveau de la station, il y a une petite bâche tampon qui permet de stocker l’eau avec des pompes qui permettent de la refouler vers une canalisation qui va être raccordée sur le réseau d’alimentation du golf. » Au total, la station d’épuration traite 18 millions de m3 d’eau à l’année. Une partie sera donc utilisée pour le golf.

Une démarche cohérente pour sauvegarder l’environnement

Cette optimisation environnementale de l’arrosage s’ajoute aux investissements du golf et de son propriétaire, Jean-Stéphane Camerini, pour une préservation du milieu naturel. En effet, le plus ancien golf de Côte d’Azur a déjà fait appel à Alejandro Reyes dans le cadre d’une inversion de flore pour implanter une graminée plus résistante à la sécheresse, aux maladies et moins consommatrice d’eau. « Aujourd’hui, il est important d’aller chercher toutes les économies énergétiques possibles. La réutilisation de l’eau usée traitée inutilisée et rejetée à la mer est un enjeu majeur. Elle permettra de franchir une étape importante vers le maintien de l’entreprise golfique et surtout de rester cohérent dans notre volonté commune de sauvegarder l’environnement », déclare le propriétaire.

Visitez nos
autres sites