Vers une « opération rachat » pour Geoffroy-Guichard (et sa pelouse) ?

Publié le 27 avril 2017 à 07h55

Catégorie : Actualités

La direction de l’AS Saint-Étienne (ASSE) et la mairie se sont mises autour d’une table pour négocier un possible rachat du « Chaudron » par le club. L’ASSE pourrait ainsi investir dans une nouvelle pelouse, mais rien n’est joué, loin s’en faut…

Si les négociations entre les dirigeants de l’ASSE et la municipalité, propriétaire de l’enceinte, ont bien démarré le 7 avril, il est à craindre qu’elles achoppent encore un moment ! Gaël Perdriau, le maire de Saint-Étienne, a en effet fixé un prix de vente à 150 M€ minimum. Tandis que de son côté, le Directoire de l’ASSE, par la voix de son président Roland Romeyer, a fait une proposition à hauteur de 60 M€… Jugeant le prix exigé par la mairie disproportionné – alors que le Chaudron n’a à ce jour pas fait l’objet d’une estimation par une tierce partie – l’ASSE espère que des négociations permettront de trouver un accord plus proche de sa proposition de départ.
S’il y a au moins une personne du club voyant d’un bon œil ce possible rachat, c’est bien l’entraîneur des Verts, Christophe Galtier. Car pour le technicien, le club pourrait ainsi, en tant que propriétaire de son stade, investir dans une nouvelle pelouse. Christophe Galtier n’avait pas été très tendre à son endroit l’hiver dernier, notamment à l’issue de la 19ème journée de L1 face à Nancy (0-0). Morceaux choisis : « Cela fait six mois que je ferme ma gueule (sic) et six mois que l’on a un terrain de merde (re-sic). C’est indigne d’une équipe européenne. C’est une honte ». « J’en appelle aux responsables, non pas au jardinier, d’y mettre beaucoup plus d’argent pour nous rendre un terrain digne de ce nom.»

Visitez nos
autres sites