Golf de Rougemont (1/2) : Thomas Olivier détaille les travaux de rénovation

Publié le 20 juin 2022 à 05h00

Catégorie : Pratiques

Créé il y a plus de 30 ans, le Golf de Rougemont était vieillissant. D’importants travaux ont donc été entrepris depuis 1 an pour lui redonner de sa superbe. Thomas Olivier, le greenkeeper, détaille l’ensemble des travaux de rénovation prévus.

Situé entre Belfort et Mulhouse, le Golf de Rougemont-le-Château propose à ses 500 membres un parcours de 18 trous répartis sur 60 ha, dans un décor vallonné et arboré typique des contreforts des Vosges. Créé en 1990 par l’architecte de golf Robert Berthet, le parcours était cependant vieillissant et n’offrait plus une qualité suffisante aux joueurs. Sans compter son entretien devenu au fil du temps difficile et onéreux.

Les actionnaires alsaciens ont donc décidé d’investir 5 millions d’euros dans la rénovation et le réaménagement du parcours. Cette mission a été confiée à Caspar Grauballe, un architecte de golf danois connu notamment pour avoir dessiné le Trump International Golf Links en Écosse, et les travaux réalisés par l’entreprise irlandaise Celtic Golf Management.

Les travaux, débutés il y a un an et achevés en principe fin 2024, ont pour objectifs principaux de :

Simplifier la difficulté technique du parcours : en effet, de nombreux départs sont actuellement en aveugle et physique
Rendre le parcours moins pénible pour la clientèle assez âgée : il présente à l’heure actuelle un dénivelé positif de 215 m.
Améliorer le système d’arrosage vieillissant : le nouveau système d’arrosage sera équipé d’arroseursen double ligne triangulés au niveau des fairways et d’arroseurs de greens installés en triangles avec double arrosage (un côté green et l’autre côté extérieur) ; il devrait permettre de réaliser une économie annuelle d’eau supérieure à 25%.

Thomas Olivier, legreenkeeper qui a été recruté en avril 2020 et a déjà deux créations de golfs a son actif, détaille dans cette vidéo les travaux :

Il a notamment choisi d’expérimenter le procédé GEPS d’Exlterra pour « assècher » l’un des fairways du parcours. Retrouvez la mise en oeuvre de cette nouvelle solution sur le marché français ICI.

Visitez nos
autres sites