Travaux à venir au stade Raymond Kopa

Publié le 7 février 2019 à 18h43

Catégorie : Actualités

Théâtre de la dernière journée technique de la SFG, le stade du SCO d’Angers fera l’objet d’un important « lifting » au niveau des tribunes à partir de la prochaine intersaison. Et pour offrir un meilleur spectacle lors des retransmissions, le terrain sera légèrement déplacé !

Grands changements en perspective pour le stade Raymond Kopa, antre du SCO d’Angers (L1). Devenu le gestionnaire de l’enceinte en mai dernier, après signature d’un bail de 35 ans avec la ville d’Angers, propriétaire, le club va engager un certain nombre de travaux, notamment en tribunes. Ainsi la tribune Saint-Léonard va être complètement rénovée pour en faire la nouvelle tribune présidentielle du stade. Les travaux doivent débuter cet été pour une durée de deux ans, période durant laquelle la tribune sera donc indisponible. Ce sera ensuite la tribune Coubertin qui sera démantelée pour être reconstruite.

Ces travaux au niveau des tribunes auront une conséquence directe sur la vie du gazon : en effet, si pour l’instant les quatre angles de l’enceinte restent ouverts, l’enceinte sera complètement fermée à la fin des travaux. Ce qui veut dire que le gazon vivra dans une atmosphère plus confinée. Ce dont est conscient Morgan Potier, Stadium Manager du SCO, qui prévoit d’investir en conséquence dans du matériel de luminothérapie et de ventilation. Et d’indiquer que le gazon fera également l’objet de travaux : « Le terrain sera décalé de deux mètres pour le rapprocher de la tribune présidentielle, et réaxé pour les besoins des retransmissions. »

Pour respecter les standards de la LFP, Thibaud Arnaud, intendant du stade Raymond Kopa, pourra compter sur les services de Vincent Savourat, désormais ancien intendant du Lawn Tennis Club de Deauville et officiant pour la société Sportingsols, chargée de l’entretien depuis quatre saisons. Déjà familier du substrat Airfibr implanté à Raymond Kopa, le technicien devrait rester fidèle à ses méthodes, notamment l’utilisation de tondeuses simplex, mais aussi de rotatives pour l’aspiration des déchets de tonte, ainsi que les regarnissages à la main d’après-match. La hauteur de tonte est fixée à 28 mm les jours de matches, complète Thibaud Arnaud.

Concernant l’emploi de produits phytosanitaires, le technicien y recourra comme à son habitude uniquement à la survenue des symptômes et non de manière préventive. Quant au plan de fertilisation, il indique qu’il faudra mettre en œuvre « des solutions alternatives », mais qu’il reste encore à définir d’ici à la fin de la saison. Pour l’heure, il préconise une fertilisation liquide entre chaque rencontre (avec emploi de biostimulants), ainsi qu’une fertilisation avec des engrais solides toutes les trois semaines.

crédits photo et vidéo: Idir Zebboudj

Visitez nos
autres sites