[mise à jour] Un terrain de football recyclé en courts de tennis !

Publié le 24 novembre 2017 à 12h09

Catégorie : Actualités

C’est l’aventure un peu folle et non dénuée de panache que mène l’association suisse « Tennis Champagne », dont l’objet est de permettre au plus grand nombre de goûter aux joies du tennis sur gazon.

L’histoire se passe à Bienne, dans le canton de Berne, en Suisse. Voué à la démolition depuis deux ans, le stade de Gurzelen, ancien terrain du FC Bienne (qui évolue désormais en cinquième division suisse) a été abandonné au profit de la Tissot Arena (une enceinte multiactivités qui accueille également des rencontres de hockey sur glace !). Mais en attendant que le terrain soit mis à profit dans le cadre d’un programme d’aménagement immobilier, le terrain de Gurzelen accueille depuis peu deux courts de tennis engazonnés !

Les travaux, effectués par la société Bächler & Güttinger, se sont déroulés l’été dernier. Sur les conseils d’un expert gazons, quelque 40 m3 de pelouse ont été scalpés sur les 1400 m2 des futurs terrains de tennis. Quarante tonnes de sable volcanique ont ensuite été déversés sur le terrain, avant un regarnissage. «Nous avons conservé environ 20% du système racinaire existant, afin que le nouveau semis bénéficie d’un meilleur accrochage », explique à gsph24.com Matthias Rutishauser, l’un des coordinateurs du projet. Ce semis était un mélange composé à 70% de Lolium perenne et à 30% de pâturin des prés, avec un accélérateur de germination.

Le chantier a été financé via un appel aux dons lancé par l’association « Tennis Champagne » – en référence au quartier Champagne, où est situé le stade de Gurzelen – sur la plate-forme wemakeit.com : l’objectif de l’association dans le cadre de cette collecte était fixé à 30 000 Francs suisses (environ 26 000 euros). Objectif qui a été atteint avant le terme de la campagne de financement.

Comme l’a relaté le quotidien suisse Le Matin, le gazon des deux nouveaux courts a été foulé pour la première fois fin septembre…pieds nus, par Matthias Rutishauser et ses amis, à la satisfaction générale, semble-t-il. S’il se déroule dans une ambiance bon enfant, voire potache, le projet porté par l’association «Tennis Champagne» se veut aussi porteur d’une utopique : donner accès au plus grand nombre – joueurs chevronnés compris – à la pratique du tennis sur gazon. Et si les courts sont en accès libre, il est également possible de devenir membre de l’association « Tennis Champagne », a minima en s’acquittant d’un tarif horaire fixé à 30 Francs suisses (26 euros), ou encore en souscrivant une cotisation, dont les « prix conseillés » démarrent à 50 Francs suisses (43 euros) par an. Actuellement mis en repos, le gazon sera de nouveau foulé en mai 2018. Matthias Rutishauser indique que « trois à quatre personnes » bénévoles sont chargées de l’entretien de la pelouse et seront sur le pont dès le mois de mars pour préparer la reprise.

Crédit photo : terrain-gurzelen.org

Visitez nos
autres sites