Golf de Roissy : l'écologie au cœur du projet, une gestion naturelle de l'eau très bien pensée

Publié le 6 août 2019 à 14h34

Catégorie : Pratiques

Michel Niedbala, l’architecte du Golf de Roissy, explique comment le parcours s’inscrit dans une démarche qui respecte l’environnement. L’écologie est placée au cœur des différentes thématiques du projet dont l’aménagement, le développement et l’entretien du parcours. 

Nous avons rencontré Michel Niedbala,l’architecte du Golf de Roissy, qui nous explique comment l’écologie et le respect de l’environnement ont été placés au cœur de ce projet. Les travaux ont débuté en 2016 et le golf ouvrira en juin 2020.

Dans cette première partie de l’interview de l’architecte de Golf, nous allons nous intéresser à la récupération et le recyclage des eaux pluviales. Michel Niedbala affirme que « le fonctionnement du système de récupération des eaux en provenance des ruissellements est totalement opérationnel et efficace sur le projet du golf de Roissy-en-France. Il a suffid’une journée de pluie pour combler une hauteur d’eau de 50 cm sur plus de 6 hectares de bassins de stockagepour le recyclage en eau d’arrosagequi sera au préalable épurée dans un bassin de phytoépuration (plantes)« .

Ce parcours de golf bénéficiera donc d’un système dontla gestion de l’eau est optimisée avec le stockage des eaux pluvialesdans différents bassins. Cette eau sera dépolluée grâce à un systèmenaturel basé sur l’oxygénation et la phytoépuration (elleconsiste en l’épuration et la dépollutionde l’eau par les plantes quiagissent comme des produits chimiques). Le Golf de Roissy disposera d’unarrosagenaturel très bien pensé tout en déterminantles besoins exacts en eau du gazon grâce à différents capteurs. La gestion de l’eau sera parfaitement rationalisée.

Traitement des eaux, irrigation plus responsable en évitant de puiser dans la nappe phréatique etde contaminer ses réserves, utilisation de pesticide proscrite, etc… Michel Niedbala a imaginé un système très performant afin derendre legazon plus résistant (à partir de fétuque)et qui permettra de résoudre les différentsproblèmes d’entretien du parcours.

« Aujourd’hui, l’un des aspects les plus importants lorsque vous créez un parcours de golf, si je prends l’exemple de Roissy, est qu’il faut tenir compte de l’environnement dans lequel nous nous situons. Nous avons récupéré des eaux pluviales qui viennent de la Ville de Roissy. J’ai créé des bassins de rétention qui font 90 000 m3 d’eau,c’est quasiment la consommation annuelle d’eau du golf. Cela permet de réutiliser de l’eau qui ne coûterien et qui est recyclée à travers un système de phytoépuration. C’est-à-dire que l’eau est épurée grâce à des plantes. L’eau est récupérée des réseaux d’assainissement, nous la stockons, nous l’amenons ensuite dans un bassin où nous l’épurons. Nous l’amenons ensuite vers un autre bassin qui sert à la station de pompage pour le système d’arrosage. Ce même bassin dispose d’une pompe de relevage qui renvoie l’eau vers un autre bassin situé 25 mètres plus haut. Il y a une cascade d’environ 700 mètres de longueur qui forme un véritable torrent et cela va permettre de ré-oxygénerl’eau en permanence toute la journée. Cela seratrès utile lors despériodes de chaleur comme nous traversons actuellement. En fin de compte, ce système permet la récupération d’eau, son épuration et son recyclage dans l’arrosage du golf.D’importantes économies seront réalisées. Nous contribuerons également à la non-dégradation de l’environnement. Auparavant, cette eau était rejetée dans la nature et elle polluait les nappes phréatiques. De plus, lors de l’arrosage, un important système d’assainissement est mis en place et il permettra de récupérer l’eau, qui sera également ramenée vers les bassins. Ces eaux seront de nouveau traitées et ainsi de suite… Le golf de Roissy sera le premier golf en Europe à utiliser un tel système. Ce sont de nouvelles techniques et compétences d’entretien très importantes qui vont rentrer dans le métier degreenkeeping » explique l’architecte.

Unprojet qui s’inscrit donc dans une démarche environnementale très forte. L’objectif estde préserver et de développer la richesse écologique autour du parcoursen créant desplans d’eau qui favorisent l’installation et le développement de la faune et de la flore.

redactionateprofield.com (Lucas Sanseverino)

Visitez nos
autres sites