La presse Néo-Zélandaise dézingue le gazon du Groupama Stadium

Publié le 17 novembre 2017 à 07h30

Catégorie : Actualités

« Le terrain de Lyon est-il le pire du rugby international ? » voilà le titre d’un des articles publiés suite au match France / Nouvelle-Zélande au Groupama Stadium. Cette rencontre était amicale et sans enjeu… du moins à première vue ! Explications.

Mardi 14 novembre, les amateurs de rugby s’étaient donnérendez-vous au Groupama Stadium à Lyon pour une rencontre quasiment improvisée entre l’équipe de France B et la Nouvelle-Zélande. Comme prévu, les All Blacks ont remporté le match 28 à 23, même si les Bleus se sont très bien défendus, ratant la victoire d’un essai seulement.

Pour autant, ce n’est pas les joueurs qui ont le plus souffert mais bien la pelouse du Stade des Lumières… Le terrain n’a pas pu supporter les actions très « physiques » du rugby, entre les bousculades des attaquants et les affrontements lors des mêlées animées.

Un journaliste néo-zélandais précisait sur Twitter avant le match : « Le terrain à Lyon semble se découper juste avec les échauffements, pas un très bon signe« . Un autre rédacteur anglais tweetait pendant la rencontre « Expérience de terrain intéressante au matchdes Barbarians français VS les All Blacks. Ils jouent sur un mélange de yaourt grec et de cresson« . Le plus violent a tout de même été l’article du NZ Herald qui a titré son papier « Le terrain de Lyon est-il le pire du rugby international ?« . Côté français, certains observateurs ont rappelé que la Nouvelle-Zélande soutenait la candidature de l’Afrique du Sud pour la Coupe du Monde de rugby 2023, laissant clairement entendre que ce « bashing » n’est pas fortuit… Cela n’a toute manière plus d’importance puisqu’il vient d’être confirmé que le Mondial du ballon ovale se déroulerabien sur le territoire français.

Au Groupama Stadium, pas de temps à perdre, les travaux pour changer la pelouse ont déjà commencé comme vous pouvez le voir sur la vidéo ci-dessous :

Une nouvelle pelouse est installée pic.twitter.com/NCERRqfrtc
— Groupama Stadium (@GroupamaStadium) 15 novembre 2017

Le gazon de cette rencontre était sur un sol terre/sable et il est en train d’être remplacé par une pelouse hybride de technologie AirFibr de Natural Grass. Tout devrait être prêt pour la rencontre du dimanche 19 novembre où l’OL va affronter Montpellier.

Source : Le Figaro / NZ Heralad

Visitez nos
autres sites