Le Golf des Volcans sous la neige

Publié le 22 décembre 2021 à 06h00

Catégorie : Actualités

Nous avons interviewé Etienne Carbonel, l’intendant du Golf des Volcans, qui nous explique comment est entretenu le parcours lorsqu’il est sous la neige en période hivernale.

Pourriez-vous vous présenter ?

Etienne Carbonel, 32 ans, je viens de Neuvic où j’ai fait un bac STAV au lycée agricole en 2008. J’ai ensuite passé une formation de jardinier de golf à Neuvic en alternance avec le golf des Bordes (41, puis une autre formation d’intendant de golf à Dunkerque en étant jardinier au golf de Courson (91). En 2016/2017, j’étais jardinier saisonnier au golf des Volcans (63), puis intendant au golf du Paris Country Club (92) en 2019/2020. Je suis actuellement intendant au golf des Volcans depuis 2020.

Combien de greenkeepers sont dans votre équipe ?

L’équipe est variable mais il y a un intendant, un mécanicien-jardinier, trois jardiniers, un jardinier en alternance à Neuvic, un practiceman-jardinier et 4 jardiniers saisonnier du 1er mars au 31 octobre

Pourriez-vous présenter le parcours du golf des Volcans ?

Au Golf des Volcans, il y 90 hectares environ dont 1,5 de greens, 13,5 de fairways 13.5, 2,2 de départs, 0,5 d’avants greens, 40 de roughs dont 3 de practice, 32 de bois dont 3 d’entretenus, et 2 de chemins. Nous avons trois parcours : le 18 trous Les Bruyères, le 9 trous compact Le Pariou, le 6 trous Les Fougères avec 3 trous en construction pour arriver à 9 trous. Les parcours ont été bâtis sur un sous-sol en pouzzolane sur une altitude 850 à 950 mètres. L’arrosage est uniquement sur greens avec aucun obstacle d’eau. Les principales essences d’arbres sont le bouleau et le pin sylvestre. Nous avons 750 membres.

Le golf est actuellement sous la neige. Quand est-ce que cela a commencé ? En général jusqu’à quand est-il sous la neige ?

Oui le golf est sous la neige depuis environ 15 jours. La durée d’enneigement est aléatoire, les hivers d’il y a 20 ou 30 ans, le golf pouvait être enneigé pendant environ 3 mois, avec des températures qui descendaient régulièrement en dessous des -10 degrés.

Ces dernières années, l’enneigement est plus irrégulier avec des hivers sans neige, une alternance de période de froid et de redoux. L’an dernier, nous avons eu 6 semaines de neige d’affilé de mi-janvier à fin février. Et des températures approchant les 20 degrés en décembre…

Quels travaux/opérations pouvez-vous réaliser pendant cette période ?

En ce moment, nous faisons l’entretien hivernal des machines comme l’affutage, le changement des pièces d’usure tels que les roulements ou encore les joints.

Sur le terrain, nous abattons les arbres identifiés pendant la saison et qui nuisent aux différentes surfaces de jeu, notamment les greens. Nous faisons le tour de la clôture pour changer les piquets, couper les genets ou autres arbustes qui l’endommagent. Nous nettoyons les sous-bois « entretenus ». Nous repeignons également le mobilier du terrain. Enfin nous nettoyons et rangeons nos locaux où sont entreposés nos machines et les autres matériels.

Comment retrouves-tu le parcours une fois qu’il n’y a plus de neige ?

Après la neige, nous retrouvons pas mal de fusariose sur les fairways et les greens même en ayant traité préventivement avant. Nous ne traitons que les greens. On retrouve également beaucoup de branches cassées dû au poids de la neige.

Comment préparez-vous la prochaine saison au printemps pour les golfeurs ?

Au printemps, nous effectuons un carottage des greens, souvent vers fin avril, car les températures restent basses assez tard dans la saison. Avec cela, nous effectuons une fertilisation solide avant l’aération des greens pour relancer le gazon, en complément, nous ajoutons des biostimulants à base d’algues notamment.

Nous passons la herse étrille dans l’ensemble des roughs pour ramasser les branches mortes tombées pendant l’hiver et nous soufflons les départs et les fairways avant les premières tontes. En avril-Mai, nous faisons la première fertilisation des fairways et des départs. Nous faisons également un décompactage des départs et une aération à lame des fairways à l’automne.

Au printemps, nous remettons en route le système d’irrigation et nous faisons des vérifications d’éventuelles fuites.

Quelles est vôtre semaine type de travail pendant cette période hivernale ?

En hiver, j’effectue un état des stocks et je prépare mes commandes pour la saison à venir. Je commande les pièces mécaniques nécessaires à la révision hivernale des machines. Je fais également les plannings pour l’année à venir au niveau des horaires de travail, des fertilisations et des opérations spécifiques en lien avec l’accueil et le calendrier des compétitions. Les investissements matériels sont réalisés et puis je vais travailler sur le terrain avec les gars.

Quelles sont les principales difficultés ?

La principale difficulté est d’arriver à trouver une fenêtre de traitement pour les greens entre la neige et le gel.

Quels sont, s’il y en a, les avantages ?

Les avantages sont, avec les périodes de neige, que l’on arrive à faire des tâches qui, s’il y avait un hiver doux, seraient plus difficiles à réaliser car nous aurions du travail supplémentaire sur le terrain.

L’autre avantage est que l’on fait moins d’heures à cette période, ce qui permet à l’équipe de souffler, car la saison estivale est intense, comme dans tous les golfs d’ailleurs.

redaction.gsph24atprofieldevents.com (Lucas Sanseverino)

Visitez nos
autres sites