Le stress dans le métier d'intendant de stades avec Stéphane Cazabat

Dans cette troisième et dernière partie de l'interview de Stéphane Cazabat, le Groundsman du Stadium de Toulouse nous parle du stress que génère le métier d'intendant face à certains événements qui affectent la profession comme le réchauffement climatique ou encore les maladies. Pour cela, l'intendant explique l'importance de trouver des solutions pour palier à ces problèmes.

Article réservé aux membres Le Club

Il y a quelques semaines, Stéphane Cazabat, intendant du Stadium de Toulouse depuis 1997 et responsable d'une équipe de 8 jardiniers depuis 2004, nous parlait des différentes opérations d'entretien réalisées sur la pelouse de l'antre des joueurs du TFC et des travaux en cours au centre d'entraînement du Toulouse FC avec la mise à disposition de trois substrats différents pour les joueurs du TFC. 

La semaine dernière, dans la deuxième partie de l'interview, Stéphane Cazabat racontait la préparation du match opposant le Stade Toulousain contre le Stade Français il y a quelques semaines. Ensuite, l'intendant nous expliquait la façon dont sont gérées les ressources en eau et pourquoi ils utilisaient la luminothérapie au Stadium de Toulouse.

Aujourd'h, ui, dans cette troisième et dernière partie de l'interview, il nous explique qu'il est important de trouver des solutions pour lutter contre la pyriculariose et autres maladies si les produits n'répondent pas comme l'utilisation de ventilateurs au Stadium de Toulouse. Cela permet également de faire face au réchauffement climatique dont la pelouse est sensible à la chaleur en raison de la configuration du stade. Stéphane Cazabat revient sur les avantages du développement de l'hybride. Enfin, le groundsman explique en quoi le métier d'intendant est très stressant.

redaction.gsph24atprofieldevents.com (Lucas Sanseverino)

Sur le même thème