Le trou "signature" du Golf de la Tour de Salvagny

Publié le Mardi 30 avril 2019 à 10:39

Didier Poncet, l'intendant du Golf de la Tour de Salvagny, raconte comment s'est déroulé le réaménagement du trou N°7, le trou signature de ce magnifique parcours de golf.

golf_la_tour_de_salvagny_didier_poncet

Nous avons rencontré Didier Poncet, l'intendant du Golf de la Tour de Salvagny, qui revient sur les travaux réalisés concernant le réaménagement du trou N°7. Interrogé lors de l'hiver, il transmet également des conseils à ses confrères pour entretenir les greens lors des périodes gelées.

"Nous avions un trou qui était très compliqué à jouer. C'est le conseil d’administration, composé de 12 actionnaires administrateurs bénévoles dont Philippe Bollard, le président, qui a décidé de lancer ces travaux sur le trou numéro 7. Ce conseil d’administration se réunit une fois par mois avec François Tirard, notre directeur, et c'est à ce moment que toutes les grandes décisions sont prises. Il s'agit du trou signature du Golf de la Tour de Salvagny. Pour ces travaux, ils ont mis les moyens nécessaires pour que l’on puisse réaliser quelque chose qui sorte de l’ordinaire. Cela faisait des années que nous avions ce projet en tête. Nous avons commencé les travaux mi-décembre 2016 pour les terminer fin juin 2018 et l’ouverture a été faite le 7 juillet de la même année. Concernant le coût des travaux, nous approchons les 400 000 euros HT. Puis, il y aura un green d’hiver que l’on a semé avec une composition de gazon classique. Petit à petit, nous descendrons la coupe et nous ferons en sorte d’avoir un green d’hiver sur ce trou, comme c'est le cas sur tous les autres trous du parcours. Pour cela, nous mettons des bogeys d’hiver de 20 cm. Lorsque les matins sont gelés, nous prenons systématiquement les drapeaux et nous les mettons sur les bogeys des greens d’hiver. Et dès que la gelée blanche disparaît nous remettons les drapeaux sur les greens d'été. Si la gelée est profonde dans le sol, nous attendons le dégel total pour éviter le cisaillement des racines par le piétinement des golfeurs. Si vous avez une zone molle en surface avec une zone gelée en dessous et que les golfeurs jouent sur le green, vous avez un risque de cisaillement des racines et ça, c’est le pire des scénarios. Certains golfs laissent leurs golfeurs jouer sur des greens gelés pendant le gel et pendant le dégel. Cela fait 32 ans que l'on maintient ce mode opératoire et que l'on limite par la même occasion les dégâts.

Crédit PhotoLucas Sanseverino