La FFF et la LFP veulent des terrains encore plus « pro »

Publié le Jeudi 27 avril 2017 à 10:09

À ce titre, les deux instances du football français ont requis les propositions de la Société Française des Gazons afin de définir des critères de qualité pour le classement des pelouses.

Michel Raviart Claude Cudey

La FFF (Fédération Française de Football) et la LFP (Ligue de Football Professionnel) veulent impulser un nivellement par le haut des professionnels et des pelouses sportives. C'est le message que sont venus délivrer Michel Raviart (à gauche sur la photo), Président de la CFTIS (Commission Fédérale des Terrains et Installations Sportives) et Claude Cudey (à droite), président de la Commission « surfaces de jeu » de la LFP, lors de la journée technique organisée à l'INF Clairefontaine par la SFG (Société Française des Gazons), le 14 mars dernier. Après un certain nombre de mesures mises en œuvre  (création en 2013 de la Commission « surfaces de jeu », organisation d'un séminaire annuel visant à diffuser les meilleures pratiques auprès des référents pelouses, Championnat de France des pelouses de L1 et L2..), les deux instances du football français veulent faire franchir un palier supplémentaire à l'ensemble de la profession. À ce titre, la FFF a consulté la SFG afin qu'elle lui présente des pistes de réflexion.
Pour répondre à cette sollicitation, la SFG a créé un groupe de travail « pelouses naturelles »*. Au cœur des propositions formulées par ce groupe de travail figure une liste de critères de qualité permettant à la FFF d'évaluer et de classer les pelouses aux différents échelons (L1, L2, National, CFA, DH, etc.). En voici la liste détaillée :

  • Présence d’un référent pelouse ;
  • Densité du couvert végétal et la couleur du vert ;
  • Limitation de la prolifération d’adventices, d’insectes, d’animaux et de maladies ;
  • Système racinaire ;
  • Planéité ;
  • Épaisseur et qualité du substrat ;
  • Compaction ;
  • Réalisation d’analyses de sol ;
  • Fertilisation ;
  • Arrosage ;
  • Limitation du feutre ;
  • Tonte ;
  • Système de drainage.

Chacun de ces critères serait noté sur une échelle de 1 à 5. Certains d’entre eux pourraient être éliminatoires.
La SFG a également transmis à la FFF ses propositions visant à améliorer l'offre de formation pour les intendants. Parmi ces propositions figure la possibilité pour la FFF de s’allier avec d’autres fédérations sportives (de Rugby notamment), afin de financer un organisme habilité, chargé de la formation des professionnels du gazon au niveau régional. 

 

* Le groupe de travail « Pelouses naturelles » de la SFG est composé de six membres : Clément Bodin (Natural Grass),  François Brouillet (Hydraparts), Stéphane Grolleau (Compo Expert France), Jean-Marc Lecourt (DLF), Laurent Mignonneau (Hunter Industries), Christine Moulard (Hydraparts).