Golf Up : un golf entièrement synthétique et « ultra connecté » unique en Europe

Publié le Mardi 30 octobre 2018 à 08:56

Ouvert en mars 2017, Golf Up offre une toute nouvelle façon de jouer au golf puisque ce parcours 9 trous pitch and putt innovant propose une formule unique sur synthétique. Quels sont les avantages de cette nouvelle pratique par rapport au golf classique, sur gazon naturel ?

Golf-Up-synthétique-innovation-performance-9-trous-phytosanitaire-engrais

« Golf Up, une structure innovante pour performer et s'améliorer »

C’est ainsi que Robert Roussille, enseignant de golf et créateur du concept Golf Up dont il en assure la gestion aujourd’hui, décrit sa structure.

Situé à Grimaud, à 10 km de Saint-Tropez, le complexe est ouvert tous les jours de la semaine. Golf Up est au cœur du golf de Saint-Tropez et s’étend sur 9 hectares.

Il s’agit du premier golf d'Europe entièrement recouvert de gazon synthétique. Golf Up dispose d'équipements dernier cri ouverts à tous, du joueur débutant au plus confirmé, enfant ou adulte. Un concept moderne qui reste tout de même très convivial. Des animations et compétitions ludiques sont organisées toute l'année telle que l’ « Halloween Cup » où les joueurs sont invités à « revêtir leur plus beau déguisement et venir trembler à Golf Up ». Des initiations gratuites ont également lieu tous les samedis de 15h à 16h.

Le complexe met à disposition :

  • Une zone d'entraînement et un practice ultramodernes (dimensions : 250m x 80m , 45 postes dont 15 sur une terrasse dominant le practice, trois espaces privés dotés de TrackMan, un simulateur de golf, deux putting greens et un green d'approche avec bunker) ;
  • Un parcours 9 trous pitch and putt entièrement recouvert de synthétique ;
  • Une boutique ProShop sur plus de 150m2 avec atelier de clubs « sur mesure » ;
  • Une académie de golf destinée pour tout âge et tout niveau ;
  • Un restaurant « La Table des Oliviers » ;
  • Une salle de séminaire ;
  • Une résidence de tourisme classée 4 étoiles « Le Clos des Oliviers ».

 

Un concept innovant « ultra-connecté »

Robert Roussille explique que l’idée de départ de ce tout nouveau concept était de recourir à la fibre et à une connectivité wifi recouvrant l'ensemble du projet afin de proposer des solutions toutes reliées et connectées entre elles. L’objectif : permettre une "expérience client" innovante et intelligente à l’instar du simulateur de golf « TrackMan ». Ce radar permet d’analyser la balistique de la balle et du club. Grâce à son application connectée, le joueur peut visualiser son swing mais également des données et les conseils évoqués lors des leçons.

Mais ce n’est pas tout, un robot connecté directement au logiciel de caisse permet un ramassage automatisé des balles sur le practice. Il permet également d’obtenir des statistiques pour proposer des offres en fonction des heures de la journée.

Pour garder son côté moderne destiné à tout type de joueur, Golf Up ne requiert aucun abonnement ni de carte verte. Le complexe est en accès libre à des tarifs adaptés aux différents profils.

Un 9 trous "pitch and putt " dessiné par un architecte de golf

Ce parcours a été dessiné par l’architecte spécialisé dans la conception de golfs depuis 35 ans, Jean-Claude Cornillot. Tournée vers l’innovation, sa réalisation propose 9 trous de 35 à 76 m pour un PAR 27 total du parcours (chaque trou en trois coups). Deux niveaux de difficulté : jaune (niveau moyen-difficile) et rouge (niveau facile) permettent aux joueurs de jouer sur 494 m pour le rouge et 391 m pour le jaune pour une durée de jeu comprise entre 1 heure et 1 heure 15. Le parcours, entièrement recouvert de synthétique, propose tout de même des bunkers, des obstacles et des plans d'eau. Le golf est homologué par la FFG et permet d’améliorer son index jusqu’à 26.5.

Il a imaginé un parcours attractif adapté aux différents niveaux des joueurs tout en respectant la typologie du terrain. Ce fut un véritable défi pour lui car la réalisation d’un golf entièrement synthétique rencontre des difficultés au niveau environnemental et technique. Tel qu’un golf classique, il a étudié les sols et analysé les contraintes naturelles pour les transformer en véritables avantages.

Il a fallu trois années pour aboutir à ce projet : deux ans pour obtenir les autorisations administratives et réaliser les différentes études et un an pour sa construction.

Le synthétique qui recouvre les zones de jeu a été décapé sur 40 à 60 cm d’épaisseur. Il a ensuite été rempli avec un ballast de gravier de même épaisseur, sur un fond de forme nivelé. Ce mécanisme permet à la nappe phréatique de circuler tout en préservant la stabilité des zones de jeu. L’eau de pluie va être conduite vers des bassins de rétention à l’aide de buses placées en sous-sol grâce à un système de pentes aménagées directement sur le parcours. Les différents reliefs, des buttes ainsi que des nivellements périphériques, ont été dessinés à l’aide de l’extraction des volumes de déblais de terre.

Une sous couche à mémoire de forme recouvre le terrain juste en dessous de la pose du synthétique. Cela permet d’éviter aux balles de golf d’avoir un rebond excessif. Pour cela, l’architecte a pensé à un sablage d’une granulométrie particulière.

Pour assurer la durée de vie du parcours, des matériaux de qualité ont été utilisés, à commencer par le gazon synthétique. Différentes hauteurs, nuances de couleurs et densités ont été employées afin d’imiter le gazon « naturel » d’un parcours traditionnel.

Des zones naturelles ont été ajoutées au parcours synthétique afin de mieux l’intégrer dans l’environnement. Une variété de gazon qui résiste à la sécheresse avec différentes nuances de couleur a été semée sur des espaces naturels autour des zones de jeu pour rendre le « vert » du parcours synthétique homogène.

Une nouvelle façon de jouer

L’architecte du golf, Jean-Claude Cornillot, explique dans le reportage réalisé par nos confrères de l’Equipe (vidéo ci-dessous) qu’il s’agit d’une « autre façon de jouer. On se rapproche tout de même du golf classique puisque l’on retrouve les sensations qu’on a sur un parcours traditionnel ». Pour lui, c'est également une « façon de prévoir l’avenir car aucun produit phytosanitaire ni d’eau ne sont utilisés ». Un entretien donc « plus léger qu’un golf classique ».

Dans ce même reportage, Robert Roussille, le gérant du complexe, évoque le sujet de la qualité des greens. Il s’agit de « greens rapides qui vont garder cette vitesse toute l’année », dont la qualité est comparée à celle des greens de « beaux tournois ». On retrouve « la sensation de roule et d’accroche mais la différence est la lecture des pentes car la surface est parfaite ».

 

Le golfeur youtubeur Mark Crossfield et le joueur professionnel Bernd Wiesberger l’ont testé dans cette vidéo et ont été agréablement surpris par la qualité du terrain.

Ce concept a été soutenu par la Fédération Française de Golf qui vise à favoriser la développement de «100 petites structures de proximité» pour permettre à tous de découvrir ce sport.

 

Sources : L'Equipe et Swing-feminin.com

Crédit photos et vidéo : Golf Up et L'Equipe