Charles de Cordon, régisseur des hippodromes de Lyon: «Je préfère être à l'écoute de mes hommes »

Publié le Jeudi 13 juillet 2017 à 10:54

S'il doit jongler entre les deux hippodromes de la proche banlieue lyonnaise, Charles de Cordon peut s'appuyer sur une équipe de douze personnes. Ses maîtres-mots pour la gestion des pistes: observation et travail manuel.

Pour commencer, pouvez-vous nous exposer l’organisation des deux hippodromes dont vous avez la charge ?

 

La Société des Courses Lyonnaises (SCL, association loi 1901) regroupe les hippodromes Carré de Soie et de Parilly (la fusion a eu lieu en 2010, avec la création de la SCL). L’hippodrome Carré de Soie (à Vaulx-en-Velin) est spécialisé dans les courses d’hiver, et est doté d’une piste fibrée, tandis que l’hippodrome de Parilly (à Bron) est spécialisé dans les courses sur pistes en herbe, notamment de saut d'obstacle. Outre une ligne droite de 1000 mètres, il comprend un parcours de cross, un couloir de steeple et un couloir de haies. Je suis arrivé à la SCL en 2011 en tant que régisseur.

 

Combien de membres comprend votre équipe et comment s’organise-t-elle sur les deux sites ?

 

J’ai douze personnes sous ma responsabilité dédiées aux pistes et aux boxes qui naviguent sur les deux sites, en plus de deux chefs d’équipe, chargés du management au quotidien sur chacun des deux sites....