2019, année de renouveau à Auteuil ?

Publié le Jeudi 08 novembre 2018 à 12:05

Vitrine du saut d'obstacle, l'hippodrome d'Auteuil pourrait faire l'objet de nouveaux travaux pour concilier qualité de la piste et sécurité.

L'hippodrome d'Auteuil constitue en effet l'un des points majeurs du « Plan Obstacle » que France Galop a rendu public fin octobre, au chapitre des investissements programmés pour 2019. Rappelant que « d’importants travaux ont été réalisés sur les pistes [d'Auteuil] pour développer une politique de « sursemis », pour régénérer des parcelles entières de gazon, et pour optimiser le drainage et le système d’arrosage dorénavant capable d’intervenir de manière différenciée selon les zones », France Galop indique que de nouveaux investissements sur la piste vont se poursuivre « par étapes ».

 

Cette annonce fait sans doute écho aux retours des professionnels du saut d'obstacle (jockeys et entraîneurs) consécutifs à plusieurs chutes survenues lors de précédentes réunions sur l'hippodrome d'Auteuil. Notre confrère Jour de Galop (édition du 11 octobre 2018) évoque même une réunion sur ce point entre Jean d'Indy, représentant de France Galop et les professionnels. Jean d'indy y a affirmé que « Nous [France Galop] entendons des remarques sur la piste. On ne peut pas les balayer, car il y a des conséquences graves comme des chevaux accidentés, voire pire (…) Il faut donc apporter des réponses aux questions qui sont posées ».

 

En fait, les différents accidents survenus à Auteuil résulteraient en partie d'une trop grande rapidité de la piste. Or la rapidité serait l'un des « ennemis » du sauteur d'obstacles. De nouveaux travaux pourraient notamment concerner le réajustement du drainage et/ou du système d'arrosage de la piste. En attendant de plus amples détails sur ces futurs travaux, Jean D'indy, toujours dans Jour de Galop, souligne que « le travail de réparation des pistes demande des moyens. France Galop est prêt à les mettre, justement parce que la sécurité des hommes et des chevaux demande des moyens. Il faudrait aussi réfléchir pour lisser les réunions sur un certain laps de temps. »

 

crédit photo: France Galop