« L'irrigation, un souci majeur »

Publié le Lundi 22 mai 2017 à 11:50

C'est le point de vue de l'ancienne gloire du golf mondial, Jack Nicklaus.

Jack Nicklaus

Lu dans l’Équipe du 10 avril 2017 : l'interview de l'ancienne gloire du golf américain Jack Nicklaus, devenu architecte de parcours, au cours de laquelle il fait part de sa vision du golf au plan mondial. Lorsque le quotidien sportif lui demande s'il voit une limite à l'extension du golf dans le monde, Jack Nicklaus répond par la négative, ajoutant : « Aux États-Unis comme en Europe de l'Ouest, [le golf] est déjà arrivé à maturité, même si un pays comme la France est en retard par rapport à la Grande-Bretagne (...) ». Plus loin, l'ancien champion estime que « le golf va devoir changer pour s'adapter aux contraintes modernes. Ses trois handicaps sont : le temps de jeu, la difficulté technique et le prix pour pratiquer. » Il estime encore que les nouvelles technologies n'ont pas fondamentalement changé la manière de réaliser des golfs, « sauf pour l'irrigation, qui est désormais un de nos soucis majeurs ». Et d'ajouter que « les contraintes écologiques ont augmenté les coûts », surtout pour des parcours 100% herbe. Mais il termine en disant qu'il est possible de maîtriser ces frais : « en développant des zones de recyclage. »

Source : L’Équipe